"Dé­mis­sion, dé­mis­sion, vous de­vez dé­mis­sion­ner!"

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

Co­rée du sud- Grande ma­ni­fes­ta­tion à Séoul

Plus de cinq cent mille per­sonnes, se­lon les or­ga­ni­sa­teurs, ont ma­ni­fes­té hier dans le centre de Séoul en ré­cla­mant la dé­mis­sion de la pré­si­dente sud-co­réenne, Park Geun-hye, ac­cu­sée d'avoir lais­sé une amie s'im­mis­cer dans les af­faires de l'etat et exer­cer une in­fluence sur celles-ci. "Dé­mis­sion, dé­mis­sion, vous de­vez dé­mis­sion­ner!", a scan­dé la foule, non loin de la Mai­son bleue, le siège de la pré­si­dence. Il s'agit du troi­sième week-end de ma­ni­fes­ta­tions de­puis que la pré­si­dente Park a pré­sen­té des ex­cuses pu­bliques, le 25 oc­tobre, pour avoir sol­li­ci­té les conseils d'une amie, Choi Soon-sil, qui n'oc­cupe au­cune fonc­tion of­fi­cielle. De nou­velles ex­cuses de Park, tout comme sa pro­po­si­tion de co­opé­rer avec l'op­po­si­tion par­le­men­taire à la for­ma­tion d'un nou­veau gou­ver­ne­ment et de re­non­cer à cer­taines pré­ro­ga­tives, n'ont en rien apai­sé la co­lère de l'opi­nion pu­blique, condui­sant les op­po­sants à dire qu'elle ne com­pre­nait pas la gra­vi­té de la crise en cours. Des membres des par­tis de l'op­po­si­tion ont pris part à la ma­ni­fes­ta­tion d’hier, signe pro­bable que les par­le­men­taires en­ten­draient de plus en plus prendre des me­sures pour des­ti­tuer la pré­si­dente, même si pour l'heure, au­cune pro­cé­dure n'a été en­ga­gée en ce sens. La cote de po­pu­la­ri­té de Park a chu­té à 5%, se­lon un son­dage réa­li­sé par l'ins­ti­tut Gal­lup-ko­rea et ren­du pu­blic ven­dre­di. C'est la cote la plus baisse ja­mais en­re­gis­trée par un chef de l'etat sud-co­réen dé­mo­cra­ti­que­ment élu de­puis l'avè­ne­ment de la dé­mo­cra­tie en 1988. Si Park, conser­va­trice âgée de 64 ans, ve­nait à écour­ter son man­dat, une élec­tion pré­si­den­tielle se­rait or­ga­ni­sée dans les 60 jours.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.