Week-end af­fli­geant pour l’ar­bi­trage afri­cain !

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Le but in­jus­te­ment re­fu­sé à la Li­bye Comme un sym­bole, le pre­mier but de cette 2e jour­née des éliminatoires du Mon­dial 2018 a été re­fu­sé alors qu’il était bien va­lable. Le Li­byen Sal­tou, qui avait bat­tu Math­lou­thi de la tête, n’était ef­fec­ti­ve­ment pas en po­si­tion de hors-jeu pour re­prendre l’ex­cellent centre de Be­na­li. Une er­reur lourde de consé­quences car la Tu­ni­sie a en­suite mar­qué pour l’em­por­ter 1-0. A si­gna­ler aus­si des hors-jeux si­gna­lés à tort par des as­sis­tants très moyens. Le pe­nal­ty ima­gi­naire contre le Sé­né­gal Tout a été dit ou presque sur cette ac­tion et sur la pres­ta­tion pi­toyable de Jo­seph Lamp­tey, qui a of­fert l’ou­ver­ture du score à l’afrique du Sud en sif­flant une main sé­né­ga­laise in­exis­tante sur une ac­tion ne prê­tant pour­tant guère à confu­sion. Des hors-jeux si­gna­lés à tort éga­le­ment. Mais pour­quoi diable la CAF a-t-elle at­tri­bué une telle ren­contre à un ar­bitre af­fi­chant dé­jà un lourd pas­sif ? La Fé­dé­ra­tion sé­né­ga­laise veut dé­po­ser un re­cours. Le Ni­ge­ria pas mal­heu­reux On chi­pote, on chi­pote, mais Obi Mi­kel était bien hors-jeu sur le 2e but du Ni­ge­ria contre l’al­gé­rie (3-1), comme l’in­té­res­sé et une bonne par­tie des joueurs l’ont d’ailleurs cru avant de voir que l’ar­bitre ne sif­flait pas. Une er­reur par­don­nable cette ac­tion reste dif­fi­cile à ju­ger en temps réel.

Le Ca­me­roun en­core soup­çon­né Pas le scan­dale du week-end, mais le pe­nal­ty de l’éga­li­sa­tion ca­me­rou­naise contre la Zam­bie (1-1) fait dé­bat sur les réseaux so­ciaux. Dif­fi­cile en ef­fet sans ra­len­ti de près de voir si le dé­fen­seur zam­bien touche ef­fec­ti­ve­ment le bal­lon de la main en vou­lant ta­cler Abou­ba­kar. Les 6 mi­nutes de temps ad­di­tion­nel ont éga­le­ment fait ja­ser, beau­coup d’in­ter­nautes soup­çon­nant le pré­sident de la CAF, Is­sa Haya­tou, de fa­vo­ri­ser son pays d’ap­par­te­nance…

3 mi­nutes en moins pour le Gha­na Et comme il fal­lait que la sé­rie se pour­suive ce di­manche, la fin de la pre­mière pé­riode du match entre l’egypte et le Gha­na a don­né lieu à une dé­ci­sion in­com­pré­hen­sible de la part d’eric Oto­go-cas­tane alors que les Pha­raons ve­naient d’ou­vrir le score. Non seule­ment, le Ga­bo­nais a re­fu­sé de ral­lon­ger le temps ad­di­tion­nel alors qu’el Ha­da­ry ve­nait de pas­ser de longs ins­tants au sol, mais en plus l’of­fi­ciel a sif­flé la pause au bout de 2 mi­nutes de temps ad­di­tion­nel au lieu des 3 pré­vues. De quoi ré­vol­ter les Black Stars qui ac­cu­se­ront sans doute l’of­fi­ciel d’avoir cé­dé à la pres­sion du bouillant Borg El Arab Sta­dium…

Scène lors du match Afri-sud - Sé­né­gal (2-1)

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.