Tra­di­tions sou­fies au coeur de l'oa­sis

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

"Rou­ha­niyet", un fes­ti­val de mu­sique mys­tique à Nef­ta

Avec quinze spectacles et un pro­gramme pa­ral­lèle riche de nom­breuses ac­ti­vi­tés de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel, le fes­ti­val "Rou­ha­niyet" se donne pour ob­jec­tif de re­vi­vi­fier le tou­risme cultu­rel

Un nou­veau fes­ti­val vient de naître et de­vrait être consa­cré à la mu­sique sou­fie et aux dé­cli­nai­sons mu­si­cales mys­tiques. Dé­nom­mé "Rou­ha­niyet", ce fes­ti­val se tien­dra du 26 au 29 no­vembre à Nef­ta.

D'ori­gine très an­cienne, l'oa­sis et la ville de Nef­ta ont connu une très longue tra­di­tion spi­ri­tuelle. Cette ville du sud de la Tu­ni­sie est d'ailleurs consi­dé­rée comme le se­cond centre re­li­gieux du pays avec sa tren­taine de mos­quées et sa cen­taine de ma­ra­bouts dont le plus cé­lèbre n'est autre que Si­di Bou Ali.

Mu­siques spi­ri­tuelles et tra­di­tions mys­tiques

Construit à l'em­pla­ce­ment même où il a vé­cu, le mau­so­lée de Si­di Bou Ali est l'un des hauts lieux de Nef­ta, cette oa­sis aux portes du dé­sert. La ré­gion est éga­le­ment connue pour sa zaouia des Ka­dria et ses nom­breux lieux de spi­ri­tua­li­té.

De la sorte, l'ini­tia­tive de créer à Nef­ta un fes­ti­val de mu­sique spi­ri­tuelle ne jure pas avec l'en­vi­ron­ne­ment et, comme qui di­rait, coule de source. Plus im­por­tant, ce nou­veau fes­ti­val vient de voir le jour en concer­ta­tion avec les ha­bi­tants de la ré­gion et se donne, entre autres ob­jec­tifs, la mis­sion de mettre en va­leur les ar­tistes lo­caux et les tra­di­tions de la ré­gion. A notre sens, "Rou­ha­niyet", s'il est me­né comme il faut, vien­dra ré­pa­rer les dé­gâts oc­ca­sion­nés par un autre fes­ti­val, créé dans la pré­ci­pi­ta­tion

et s'étant dé­rou­lé sans au­cune concer­ta­tion vé­ri­table ni res­pect des tra­di­tions lo­cales. En ef­fet, il y a quelque temps, "Dunes élec­tro­niques" se dé­rou­lait aux en­vi­rons de Nef­ta et était per­çu par la po­pu­la­tion lo­cale comme une vé­ri­table ma­ni­fes­ta­tion co­lo­niale.

Nous re­vien­drons sur ces fes­ti­vals qui viennent se pla­quer sur une ré­gion pour des mo­tifs de mar­ke­ting puis échouent la­men­ta­ble­ment en s'ins­cri­vant contre les op­tions de la po­pu­la­tion. Heu­reu­se­ment, de plus en plus de ma­ni­fes­ta­tions ré­gio­nales, mieux pen­sées et moins in­tru­sives, sont en train de naître aux quatre coins du pays.

"Rou­ha­niyet" en fait par­tie et, faute d'en dé­voi­ler le pro­gramme, nous pou­vons d'ores et dé­jà an­non­cer que 15 spectacles se­ront à l'af­fiche ain­si que de nom­breuses ac­ti­vi­tés de dé­ve­lop­pe­ment per­son­nel.

Pour le tou­risme cultu­rel et sa­ha­rien

Les or­ga­ni­sa­teurs de ce nou­veau fes­ti­val dont la pre­mière édi­tion se dé­roule du 26 au 29 no­vembre ont pour ob­jec­tif de contri­buer au dé­ve­lop­pe­ment du tou­risme cultu­rel et sa­ha­rien tout en don­nant une image al­ter­na­tive de la re­li­gion mu­sul­mane. Pour eux, "Rou­ha­niyet" consti­tue une ou­ver­ture en termes de culture ou de re­li­gion tout en oeu­vrant au mé­tis­sage des tra­di­tions et des ex­pres­sions cultu­relles. De plus, le fes­ti­val mi­lite clai­re­ment en fa­veur des ar­tistes dans la ré­gion de Nef­ta tout en fai­sant une large place aux ac­teurs lo­caux. Une ini­tia­tive an­crée dans le ter­reau mys­tique de l'oa­sis du sud et qui se tien­dra du 26 au 29 no­vembre. A suivre... lo­caux et compte bien les ins­crire plei­ne­ment au pro­gramme tout en contri­buant à mieux faire connaitre les tra­di­tions sou­fies de cette oa­sis de Nef­ta.

Car si tout le monde connait bien la fa­meuse Cor­beille de Nef­ta, rares sont ceux qui pour­raient par exemple en dé­cryp­ter la spi­ri­tua­li­té. Qui pour­rait ra­con­ter les pè­le­ri­nages sur la tombe de Si­di Bou Ali ou re­cons­ti­tuer le vé­cu de ce saint per­son­nage, ve­nu dit-on du Ma­roc pour lut­ter contre les doc­trines schis­ma­tiques?

Bien en­ten­du, "Rou­ha­niyet" n'a pas pour ob­jec­tif de re­ve­nir à la mé­moire des saints. Tou­te­fois, ce fes­ti­val n'en pro­po­se­ra pas moins une im­mer­sion dans cette oa­sis bé­nie. En soi, ce fes­ti­val est une bonne chose et son suc­cès puis sa du­ra­bi­li­té pour­raient par­ti­ci­per à re­lan­cer un tou­risme plu­tôt es­souf­flé.

C'est que Nef­ta n'est plus que l'ombre de ce qu'elle fut. La ville aux cent sources se dé­bat dans des pro­blèmes éco­lo­giques dûs au ta­ris­se­ment des eaux et a qua­si­ment per­du cette Cor­beille ma­gique qui fai­sait sa ré­pu­ta­tion. Reste bien sûr la vieille ville qui est plu­tôt bien pré­ser­vée et les cen­taines de mil­liers de pal­miers qui font le charme et l'éco­no­mie de cette oa­sis qui se trouve entre To­zeur et la fron­tière al­gé­rienne. Bien­ve­nue à "Rou­ha­niyet", un nou­veau fes­ti­val qui va dans la bonne di­rec­tion et de­vrait nous va­loir des sa­tis­fac­tions. Et ren­dez-vous dans l'oa­sis mys­tique à la veille des ré­coltes de dattes et de la tra­di­tion­nelle sai­son des ma­riages. Nous y re­vien­drons!

Ha­tem BOURIAL

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.