Un at­ten­tat en­vi­sa­gé « de longue date », dé­joué

Le Temps (Tunisia) - - Monde -

« Un nou­vel at­ten­tat » en­vi­sa­gé « de longue date » a été « dé­joué » du­rant le week-end, a an­non­cé hier le mi­nistre de l’in­té­rieur, Bernard Ca­ze­neuve. « Cinq hommes ont été in­ter­pel­lés et deux autres hommes ont été ar­rê­tés dans la nuit de sa­me­di à di­manche à Mar­seille », a pré­ci­sé le mi­nistre lors d’une confé­rence de presse en fin de ma­ti­née. « L’abou­tis­se­ment du tra­vail de la DGSI [Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure] a per­mis de mettre en échec une ac­tion ter­ro­riste en­vi­sa­gée de longue date sur notre sol », a dit M. Ca­ze­neuve.

Le mi­nistre a pré­ci­sé que les in­di­vi­dus ar­rê­tés à Stras­bourg et à Mar­seille étaient cinq Fran­çais, un Ma­ro­cain et un Af­ghan, âgés de 29 à 37 ans. « Six des in­di­vi­dus étaient in­con­nus des ser­vices de po­lice et le res­sor­tis­sant ma­ro­cain a été si­gna­lé par un pays par­te­naire », a en­core dit Bernard Ca­ze­neuve. Leur cible n’a pas été pré­ci­sée. Tous sont ac­tuel­le­ment en­ten­dus en garde à vue par les po­li­ciers de la DGSI. Les in­ter­pel­la­tions opé­rées dans le cadre d’une en­quête pré­li­mi­naire ou­verte de­puis huit mois ont été me­nées en ur­gence « sur la base d’élé­ments sé­rieux », avait ex­pli­qué di­manche soir une source proche de l’en­quête. « Cette opé­ra­tion po­li­cière fait suite à l’in­ter­pel­la­tion de cinq in­di­vi­dus le 14 juin 2016, avant le dé­but de l’eu­ro 2016 », a pré­ci­sé M. Ca­ze­neuve. A la suite de cette pre­mière opé­ra­tion, deux des cinq per­sonnes avaient été in­car­cé­rées.

L’en­quête, conduite sous l’au­to­ri­té du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Pa­ris,« s’at­ta­che­ra à dé­fi­nir les rôles res­pec­tifs des per­sonnes in­ter­pel­lées et éta­blir si l’at­ten­tat ain­si dé­joué était une at­taque co­or­don­née vi­sant à frap­per si­mul­ta­né­ment plu­sieurs sites sur le ter­ri­toire », a dé­cla­ré M. Ca­ze­neuve.

Le mar­ché de Noël de Stras­bourg main­te­nu Cette sé­rie d’in­ter­pel­la­tions sur­vient moins d’une se­maine avant l’ou­ver­ture, pré­vue ven­dre­di, du cé­lèbre mar­ché de Noël de Stras­bourg, qui at­tire chaque an­née une foule d’en­vi­ron 2 mil­lions de per­sonnes dans les rues de la ca­pi­tale al­sa­cienne. « Stras­bourg n’était pas vi­sée, a te­nu à ras­su­rer Ro­land Ries, le maire de la ville, après s’être en­tre­te­nu avec Bernard Ca­ze­neuve. Sauf évé­ne­ment ou me­nace di­recte ou grave, le mar­ché de Noël est main­te­nu. » Les me­sures de sé­cu­ri­té pré­vues se­ront « plus im­por­tantes que l’an­née der­nière » et « le dis­po­si­tif se­ra en­core af­fi­né cette se­maine », a ajou­té l’édile. En 2000, le mar­ché de Noël de Stras­bourg avait d’ailleurs fait l’ob­jet d’un pro­jet d’at­ten­tat à la bombe, qui au­rait vi­sé no­tam­ment la ca­thé­drale. En mai 2014, une fi­lière ter­ro­riste avait été dé­man­te­lée, avec les ar­res­ta­tions de sept Al­sa­ciens, qui s’étaient ren­dus en Sy­rie entre dé­cembre 2013 et avril 2014.

Plus de 400 in­ter­pel­la­tions de­puis le dé­but de

l’an­née Ces nou­velles ar­res­ta­tions portent à 418 le nombre d’in­ter­pel­la­tions d’in­di­vi­dus en lien avec des ré­seaux ter­ro­ristes réa­li­sées de­puis le dé­but de l’an­née 2016, a pré­ci­sé Bernard Ca­ze­neuve. De­puis le 1er sep­tembre 2016, il y a eu 143 in­ter­pel­la­tions, 52 per­sonnes ont été écrouées et 21 pla­cées sous contrôle ju­di­ciaire. Pour le seul mois de no­vembre, 43 in­di­vi­dus ont été in­ter­pel­lés, dont 28 im­mé­dia­te­ment dé­fé­rés, soit « au­tant d’at­ten­tats et de drames évi­tés », se­lon le mi­nistre. La France est confron­tée de­puis près de deux ans à une me­nace ter­ro­riste sans pré­cé­dent, qui s’est no­tam­ment concré­ti­sée par des at­ten­tats en no­vembre 2015 à Pa­ris et Saint-de­nis (130 morts au Ba­ta­clan, à des ter­rasses de ca­fés et de­vant le Stade de France) et en juillet 2016 à Nice (86 morts).

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.