Pa­ris ren­force ses liens avec onze pays afri­cains

Lutte contre le ter­ro­risme

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Pa­ris et onze pays d'afrique de l'ouest ont dé­ci­dé de res­ser­rer leur co­opé­ra­tion dans la lutte contre le ter­ro­risme dji­ha­diste qui reste une lourde me­nace en par­ti­cu­lier dans la bande sa­hé­lo-sa­ha­rienne, comme en France. Pour ren­for­cer leur ca­pa­ci­té d'ac­tion, les mi­nistres de l'in­té­rieur ou de la Dé­fense des onze pays afri­cains ont par­ti­ci­pé lun­di et mar­di à un sé­mi­naire à Pa­ris au­tour du mi­nistre fran­çais de l'in­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve.

Pa­ris et onze pays d'afrique de l'ouest ont dé­ci­dé de res­ser­rer leur co­opé­ra­tion dans la lutte contre le ter­ro­risme dji­ha­diste qui reste une lourde me­nace en par­ti­cu­lier dans la bande sa­hé­lo-sa­ha­rienne, comme en France.

Pour ren­for­cer leur ca­pa­ci­té d'ac­tion, les mi­nistres de l'in­té­rieur ou de la Dé­fense des onze pays afri­cains ont par­ti­ci­pé lun­di et mar­di à un sé­mi­naire à Pa­ris au­tour du mi­nistre fran­çais de l'in­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve. "Nous avons ré­af­fir­mé notre en­ga­ge­ment à lut­ter, avec une to­tale dé­ter­mi­na­tion, contre le ter­ro­risme dji­ha­diste", a dé­cla­ré Ber­nard Ca­ze­neuve à la presse. "La me­nace d'aq­mi (Al Qaï­da au Magh­reb is­la­mique) sur l'afrique de l'ouest reste vive et nous en sommes tous par­fai­te­ment conscients", a-t-il ajou­té, en rap­pe­lant la par­ti­ci­pa­tion de Pa­ris aux opé­ra­tions mi­li­taires au Ma­li de­puis 2013. Le mi­nistre fran­çais a sou­li­gné que plu­sieurs pays avaient été tou­chés : le Ma­li avec l'at­ten­tat de Ba­ma­ko le 20 no­vembre 2015, le Bur­ki­na Fa­so avec ce­lui de Oua­ga­dou­gou le 15 jan­vier 2016, la Côte d’ivoire avec l'at­ten­tat de Grand Bas­sam le 13 mars 2016, le Ni­ger le 3 juin 2016 lors d'une at­taque à Bos­so. "Il y a donc clai­re­ment un en­jeu ré­gio­nal en Afrique de l'ouest et dans la bande sa­hé­lo-sa­ha­rienne", a-t-il ajou­té, en ex­pri­mant son sou­tien au Ca­me­roun où six sol­dats ont été tués dans la nuit de lun­di à mar­di dans le nord du pays lors d'une at­taque at­tri­buée à la secte is­la­miste Bo­ko Ha­ram. Les mi­nistres ont dé­ci­dé d'une sé­rie de me­sures, en pre­mier lieu le dé­ve­lop­pe­ment de cam­pagnes de contre-pro­pa­gande pour mieux lut­ter contre la pro­pa­gande ter­ro­riste et tou­cher le pu­blic jeune, par­ti­cu­liè­re­ment ex­po­sé à l'en­doc­tri­ne­ment". Les pays concer­nés met­tront en oeuvre un pro­gramme de mo­bi­li­sa­tion cou­vrant tous les as­pects de la lutte an­ti­ter­ro­riste avec des échanges de per­son­nels et des exer­cices de ter­rain. En­fin, un guide pra­tique des­ti­né à tous les po­li­ciers et gen­darmes pour la dé­tec­tion des pro­ces­sus de ra­di­ca­li­sa­tion, en par­ti­cu­lier chez les jeunes, se­ra édi­té. Cinq Etats du Sa­hel pré­sents à Pa­ris (Mau­ri­ta­nie, Ma­li, Bur­ki­na Fa­so, Ni­ger et Tchad) ont créé en fé­vrier 2014 le G5 Sa­hel, un cadre ins­ti­tu­tion­nel de co­opé­ra­tion ré­gio­nale en ma­tière de po­li­tiques de dé­ve­lop­pe­ment et de sé­cu­ri­té.

Mais c'était la pre­mière fois qu'ils se re­trou­vaient à Pa­ris dans une réunion élar­gie à la Côte d'ivoire, au Bé­nin, au Sé­né­gal, à la Gui­née, au Ca­me­roun et au To­go.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.