Quand Sha­kes­peare évo­quait la Tu­ni­sie...

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Ha­tem BOURIAL

Les Jour­nées théâ­trales de Car­thage ont or­ga­ni­sé un col­loque in­ter­na­tio­nal sur le thème "Sha­kes­peare sans fron­tières" les 22 et 23 no­vembre. Cette ren­contre es­sen­tiel­le­ment scien­ti­fique a non seule­ment per­mis de par­ti­ci­per à l'hom­mage in­ter­na­tio­nal una­nime au­tour de l'écri­vain an­glais mais aus­si don­né une touche tu­ni­sienne à cette cé­lé­bra­tion uni­ver­selle. Au­teur em­blé­ma­tique de la lit­té­ra­ture an­glaise, Sha­kes­peare au­rait eu 400 ans en 2016. De­puis le dé­but de l'an­née, de nom­breuses ins­tances cultu­relles et uni­ver­si­taires ont re­vi­si­té l'oeuvre de l'au­teur de "Ham­let" ou "Othel­lo". En ce sens, plu­sieurs textes dra­ma­tur­giques de Sha­kes­peare ont été adap­tés par des ar­tistes tu­ni­siens. En ef­fet, de­puis les dé­buts du théâtre tu­ni­sien en 1909, cer­taines oeuvres de cet écri­vain sont en­trées dans le ré­per­toire tu­ni­sien via des tra­duc­tions ef­fec­tuées en Orient ou en­core en Tu­ni­sie. Ain­si, la toute pre­mière com­pa­gnie tu­ni­sienne de théâtre, "En­ne­j­ma", avait choi­si "Othel­lo" pour com­men­cer ses ac­ti­vi­tés en 1909. Cet en­goue­ment s'est pour­sui­vi du­rant toute la pé­riode hé­roïque du théâtre tu­ni­sien puis du­rant le règne de la Troupe de la Ville de Tu­nis. La TVT avec Aly Ben Ayed ou Mo­ha­med Kou­ka a en ef­fet créé plu­sieurs oeuvres de Sha­kes­peare et dif­fu­sé ce dra­ma­turge es­sen­tiel dans notre pays.

JTC 2016

Le col­loque in­ter­na­tio­nal des JTC 2016 a por­té sur le rayon­ne­ment de Sha­kes­peare. Sa­viez-vous que l'ac­tion de "La Tem­pête" se dé­roule après le nau­frage d'un ba­teau de re­tour

Les Jour­nées théâ­trales de Car­thage ont or­ga­ni­sé un col­loque in­ter­na­tio­nal sur le thème "Sha­kes­peare sans fron­tières" les 22 et 23 no­vembre. Cette ren­contre es­sen­tiel­le­ment scien­ti­fique a non seule­ment per­mis de par­ti­ci­per à l'hom­mage in­ter­na­tio­nal una­nime au­tour de l'écri­vain an­glais mais aus­si don­né une touche tu­ni­sienne à cette cé­lé­bra­tion uni­ver­selle.

Au­teur em­blé­ma­tique de la lit­té­ra­ture an­glaise, Sha­kes­peare au­rait eu 400 ans en 2016. De­puis le dé­but de l'an­née, de nom­breuses ins­tances cultu­relles et uni­ver­si­taires ont re­vi­si­té l'oeuvre de l'au­teur de "Ham­let" ou "Othel­lo". En ce sens, plu­sieurs textes dra­ma­tur­giques de Sha­kes­peare ont été adap­tés par des ar­tistes tu­ni­siens. En ef­fet, de­puis les dé­buts du théâtre tu­ni­sien en 1909, cer­taines oeuvres de cet écri­vain sont en­trées dans le ré­per­toire tu­ni­sien via des tra­duc­tions ef­fec­tuées en Orient ou en­core en Tu­ni­sie.

En­goue­ment ar­tis­tique et uni­ver­si­taire pour le maître an­glais

Ain­si, la toute pre­mière com­pa­gnie tu­ni­sienne de théâtre, "En­ne­j­ma", avait choi­si "Othel­lo" pour com­men­cer ses ac­ti­vi­tés en 1909. Cet en­goue­ment s'est pour­sui­vi du­rant toute la pé­riode hé­roïque du théâtre tu­ni­sien puis du­rant le règne de la Troupe de la Ville de Tu­nis. La TVT avec Aly Ben Ayed ou Mo­ha­med Kou­ka a en ef­fet créé plu­sieurs oeuvres de Sha­kes­peare et dif­fu­sé ce dra­ma­turge es­sen­tiel dans notre pays.

Si les créa­tions re­pre­nant l'au­teur an­glais se font plus rares de nos jours, il reste pré­sent en fi­li­grane dans de nom­breuses oeuvres qui se ré­fèrent à sa di­men­sion my­thique. C'est le cas de Lot­fi Ben Achour dans ses oeuvres ré­centes, de Las­saad Ben Ab­dal­lah dans sa dé­marche es­thé­tique et de Mo­ha­med Driss dans le dé­sor­mais fa­meux "Ai­chou Sha­kes­peare".

Par ailleurs, les dé­par­te­ments d'an­glais de l'uni­ver­si­té tu­ni­sienne tra­vaillent beau­coup au­tour de cet écri­vain in­con­tour­nable dans la lit­té­ra­ture an­glaise. Il existe en de Tu­nis? Une cu­rio­si­té qui mérite d'être re­le­vée dans une oeuvre es­sen­tielle du dra­ma­turge an­glais... Tu­ni­sie plu­sieurs spé­cia­listes de l'oeuvre de Sha­kes­peare et de nom­breux étu­diants lui consacrent des mé­moires ou bien l'in­ter­pré­tant sur scène à l'ins­tar de la troupe uni­ver­si­taire ani­mée par l'an­gli­ciste Sé­li­ma Le­j­ri. Ce­ci dé­montre bien la vi­ta­li­té du théâtre de Sha­kes­peare dans notre pays qui reste très ou­vert sur la tra­di­tion clas­sique. Ra­fik Dar­ra­gi, par exemple, a

consa­cré de nom­breux tra­vaux uni­ver­si­taires au théâtre éli­za­be­thain et aux confluences théo­riques et ar­tis­tiques dans ce do­maine. Dans cette op­tique, Sha­kes­peare de­meure une ré­fé­rence forte et consti­tue aus­si bien un pôle d'études qu'un axe pour les créa­teurs.

Quand Gon­za­lo clame: " Ce Tu­nis, mon­sieur, c'est Car­thage!"

Ce­la pour­rait sem­bler anec­do­tique de le rap­por­ter: dans une seule de ces oeuvres, William Sha­kes­peare évoque la Tu­ni­sie. Il s'agit de "La Tem­pête", un texte qui s'ouvre par le nau­frage du ba­teau du roi de Naples alors qu'il re­vient de Car­thage. En ef­fet, le roi na­po­li­tain avait ma­rié sa fille Cla­ri­bel au roi de Tu­nis et sur le che­min du re­tour s'était trou­vé pris dans une ter­rible tem­pête. C'est sur­tout dans le deuxième acte de la pièce que Tu­nis est évo­quée avec clar­té dans un échange entre Adrian et Gon­za­lo qui ar­gu­mentent au­tour de Di­don, Tu­nis et Car­thage. Les connais­seurs de Sha­kes­peare connaissent bien cette ré­par­tie de Gon­za­lo qui parle de l'époque loin­taine de Di­don. C'est alors que Adrian le re­prend di­sant que "Di­don est de Car­thage, non de Tu­nis". Ce à quoi Gon­za­lo ré­pond: "This Tu­nis, sir, was Car­thage" ce qui si­gni­fie que le Tu­nis dont parlent les deux hé­ros se confond avec Car­thage. Telle est la men­tion de Tu­nis et Car­thage dans le théâtre de Sha­kes­peare. Même anec­do­tique, elle a le mérite d'exis­ter et fi­gure dans l'une des oeuvres es­sen­tielles du maître. En re­bond au col­loque des JTC, nous l'évo­quons donc et in­vi­tons cher­cheurs et ar­tistes à se pen­cher sur ce texte qui éta­blit une pré­sence té­nue de la Tu­ni­sie dans l'oeuvre de Sha­kes­peare.

Une belle oc­cur­rence qui pour­rait sus­ci­ter plus d'in­té­rêt au­tour de "La Tem­pête", un texte ma­jeur de Sha­kes­peare.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.