Toutes les éven­tua­li­tés sont pos­sibles

«Tout re­port des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est une en­torse au dia­logue so­cial» es­time le SG de la cen­trale ou­vrière

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

UGTT - Pro­tes­ta­tion

Le se­cré­taire gé­né­ral de l'union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail (UGTT), Has­sine Abas­si a dé­cla­ré, hier que tout re­port des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est "une en­torse aux ac­cords conclus", ce qui est de na­ture à re­mettre en doute le dia­logue so­cial et la cré­di­bi­li­té des né­go­cia­tions.

• « Tout re­port des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est une en­torse au dia­logue so­cial » es­time le SG de la cen­trale ou­vrière Le se­cré­taire gé­né­ral de l’union Gé­né­rale Tu­ni­sienne du Tra­vail (UGTT), Has­sine Abas­si a dé­cla­ré, hier que tout re­port des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est «une en­torse aux ac­cords conclus», ce qui est de na­ture à re­mettre en doute le dia­logue so­cial et la cré­di­bi­li­té des né­go­cia­tions. «Pa­ra­ly­ser le pro­ces­sus de né­go­cia­tion est pré­oc­cu­pant et ne fait que rompre la confiance en­vers les par­te­naires so­ciaux», a es­ti­mé Abas­si, lors de l’ou­ver­ture des tra­vaux de la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive de L’UGTT à Ham­ma­met, pré­ci­sant que son or­ga­ni­sa­tion est seule­ment at­ta­chée à la mise en oeuvre des ac­cords et ne ré­clame au­cu­ne­ment de nou­velles aug­men­ta­tions. «Tout re­port de ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales est consi­dé­ré comme une vio­la­tion d’un droit ac­quis, ce qui est de na­ture à per­tur­ber la sta­bi­li­té so­ciale», a-t-il dit, pré­ci­sant que l’or­ga­ni­sa­tion syn­di­cale n’est pas dans une phase de né­go­cia­tion, étant don­né que les concer­ta­tions so­ciales ont dé­jà pris fin.

De son cô­té le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de la cen­trale syn­di­cale a sou­li­gné, dans une dé­cla­ra­tion à l’agence TAP, que toutes les éven­tua­li­tés sont pos­sibles au su­jet des mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion qui se­ront dé­ci­dés par la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive dont une grève gé­né­rale sec­to­rielle dans le sec­teur de la fonc­tion pu­blique et des mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion qui se­ront ob­ser­vés en même temps dans les sec­teurs pu­blic et pri­vé étant don­né, a-t-il dit, que le sec­teur pri­vé passe, lui aus­si, par une pé­riode dif­fi­cile.

La com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive, a-t-il ajou­té, est la seule ha­bi­li­tée à prendre la dé­ci­sion qu’elle juge conve­nable face à la pour­suite de la po­li­tique de « fuite en avant « adop­tée par le gou­ver­ne­ment.

Il a, par ailleurs, in­di­qué que l’or­ga­ni­sa­tion pa­tro­nale a re­fu­sé de se confor­mer aux ac­cords conve­nus concer­nant l’ou­ver­ture des né­go­cia­tions au titre des an­nées 2016 et 2017, pré­ci­sant que ces né­go­cia­tions au­raient dû être ache­vées en mai 2016.

Pour sa part, Sa­mi Tah­ri, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de L’UGTT a fait sa­voir que la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive exa­mi­ne­ra, no­tam­ment les nou­velles pro­po­si­tions du gou­ver­ne­ment concer­nant le ver­se­ment des ma­jo­ra­tions sa­la­riales, le blo­cage des né­go­cia­tions dans le sec­teur pri­vé et les pré­pa­ra­tifs du pro­chain con­grès de L’UGTT.

Il a fait sa­voir que si le gou­ver­ne­ment conti­nue à cam­per sur sa dé­ci­sion concer­nant les ma­jo­ra­tions sa­la­riales au titre de 2017, la com­mis­sion ad­mi­nis­tra­tive pour­ra te­nir plu­sieurs autres réunions, rap­pe­lant que la ren­contre d’hier entre le se­cré­taire gé­né­ral de L’UGTT et le chef du gou­ver­ne­ment n’a pas abou­ti à de nou­velles pro­po­si­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.