Atouts et avan­tages d’un site com­pé­ti­tif

Con­fé­rence in­ter­na­tio­nale d’ap­pui au dé­ve­lop­pe­ment de la Tu­ni­sie – 29-30 no­vembre à Tu­nis

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE - Sa­lah BEN HAMADI

2000 par­ti­ci­pants ve­nus de 70 pays de tous les conti­nents et 40 dé­lé­ga­tions of­fi­cielles de très haut ni­veau pren­dront part à la Con­fé­rence in­ter­na­tio­nale d’ap­pui au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, so­cial et du­rable de la Tu­ni­sie, TUNISIA 2020, les 29 et 30 no­vembre 2016, au Pa­lais des con­grès de Tu­nis, ont an­non­cé les or­ga­ni­sa­teurs lors d’un point de presse te­nu hier au pa­lais du gou­ver­ne­ment à la Kas­bah. Le mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment, de la co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale et de l’in­ves­tis­se­ment, Fadhel Ab­del­ké­fi, a in­di­qué qu’au to­tal, 140 pro­jets d’une va­leur de 68 mil­liards di­nars, se­ront pré­sen­tés par la Tu­ni­sie au cours de cette Con­fé­rence qu’il a qua­li­fiée d’étape d’ex­trême im­por­tance dans la vie du pays, des­ti­née à ré­ta­blir son image de marque et sa ré­pu­ta­tion en tant que site le plus com­pé­ti­tif en ma­tière d’économie et d’in­ves­tis­se­ment dans sa ré­gion, au Sud de la Mé­di­ter­ra­née. Ces pro­jets sont consti­tués d’une soixan­taine de pro­jets pu­blics, d’une qua­ran­taine de pro­jets en­trant dans le cadre du par­te­na­riat pu­blic pri­vé et une qua­ran­taine pro­po­sés par le sec­teur pri­vé. D’ailleurs, le sec­teur pri­vé na­tio­nal et étran­ger se­ra pré­sent, en force, à cette ren­contre.

Un cli­mat pro­pice pour les af­faires

La Tu­ni­sie, a ajou­té le mi­nistre ,avait été le plus im­por­tant ex­por­ta­teur de la ré­gion vers l’eu­rope et se pré­vaut de res­sources hu­maines hau­te­ment qua­li­fiées, dans tous les do­maines , mais la con­fé­rence se­ra une oc­ca­sion pour faire connaitre les avan­tages et atouts dont elle dis­pose en fa­veur de l’in­ves­tis­se­ment, en par­ti­cu­lier une nou­velle lé­gis­la­tion mo­derne et at­trac­tive qui as­sure une éga­li­té de trai­te­ment pour l’in­ves­tis­seur na­tio­nal et l’in­ves­tis­seur étran­ger , outre la sta­bi­li­té po­li­tique après le suc­cès de la tran­si­tion po­li­tique et une amé­lio­ra­tion re­mar­quable des condi­tions sé­cu­ri­taires, pa­ral­lè­le­ment à un chan­tier de ré­formes tous azi­muts pour mo­der­ni­ser le sec­teur ban­caire, le sys­tème fis­cal, l’ad­mi­nis­tra­tion et les autres sec­teurs. « Aus­si, es­pé­rons-nous que la Tu­ni­sie re­trou­ve­ra l’image de marque confiante et res­plen­dis­sante dont elle bé­né­fi­ciait au­près de ses par­te­naires et dans le monde en gé­né­ral, et qui avait été un peu ébran­lée, ces der­nières an­nées » a-t-il ajou­té. Il a de même sou­li­gné que le cli­mat des af­faires, de l’in­ves­tis­se­ment et de la réa­li­sa­tion des pro­jets s’est amé­lio­ré, s’agis­sant no­tam­ment de la lo­gis­tique, en par­ti­cu­lier au ni­veau du port de Ra­dès qui as­sure 80% des échanges com­mer­ciaux du pays, car, grâce aux ef­forts sou­te­nus dé­ployés dans ce sens, les pro­blèmes d’at­tente pro­lon­gée des ba­teaux ont été ré­so­lus et on en­re­gistre dé­sor­mais zé­ro ba­teau en rade, en dé­pit de l’aug­men­ta­tion sen­sible du tra­fic. Le com­mis­saire de la Con­fé­rence, Mou­rad Fra­di, qui est en même temps le pré­sident de la chambre tu­ni­so-ita­lienne de com­merce et d’in­dus­trie, a évo­qué le re­gain de confiance chez les opé­ra­teurs na­tio­naux et in­ter­na­tio­naux en­vers la Tu­ni­sie en tant que site at­trac­tif pour l’in­ves­tis­se­ment, di­sant que des so­cié­tés étran­gères re­ve­nues au pays après l’avoir quit­tée, ces der­nières an­nées, ont ad­mis qu’il reste le plus com­pé­ti­tif dans la ré­gion. Il a si­gna­lé qu’outre les 2000 par­ti­ci­pants, il y a eu 4200 per­sonnes qui se sont ins­crites pour par­ti­ci­per à la Con­fé­rence mais faute de ca­pa­ci­té d’ac­cueil, suite n’a pas été don­née à leur de­mande. Des ex­cuses leur se­ront adres­sées a-t-il sou­li­gné.

Mo­bi­li­sa­tion gé­né­rale

« Toute la Tu­ni­sie s’est mo­bi­li­sée pour as­su­rer le suc­cès de cette Con­fé­rence et ré­ser­ver à ses hôtes de marque arabes, afri­cains, eu­ro­péens, amé­ri­cains et asia­tiques l’hos­pi­ta­li­té et l’ac­cueil les plus cha­leu­reux ain­si que toutes les condi­tions leur per­met­tant de pas­ser le plus agréable sé­jour par­mi nous » a éga­le­ment dé­cla­ré le mi­nistre. Et d’ajou­ter que « la Tu­ni­sie est de­ve­nue un îlot de paix et qu’elle avait souf­fert, sou­vent à tort, des cri­tiques, sou­vent de l’in­té­rieur, en oc­cul­tant les nom­breux as­pects po­si­tifs dont elle se pré­vaut, alors qu’il n’y a au­cun mal à dire la vé­ri­té et c’est une oc­ca­sion pour nous de ne plus dé­sor­mais avoir honte pour mon­trer notre pays sous son vrai vi­sage re­lui­sant. »

Les or­ga­ni­sa­teurs ont in­di­qué que de mul­tiples grandes firmes étran­gères d’eu­rope et d’amé­rique, mais aus­si de Chine, du Ja­pon et de Co­rée par­ti­ci­pe­ront à cette Con­fé­rence qui dé­mar­re­ra mar­di ma­tin 29 no­vembre, par une séance so­len­nelle, à ca­rac­tère po­li­tique, au cours du­quel les hautes per­son­na­li­tés in­vi­tées pren­dront la pa­role, puis les tra­vaux à ca­rac­tère éco­no­mique dé­bu­te­ront mar­di dans l’après mi­di et se pour­sui­vront le mer­cre­di 30 no­vembre.

S’agis­sant des ré­sul­tats es­comp­tés, car il y avait eu des confé­rences si­mi­laires qui n’ont pas abou­ti, concrè­te­ment, à grand-chose, le mi­nistre s’est dit op­ti­misme pour cette nou­velle Con­fé­rence, car, es­time-t-il dit , « le contexte a énor­mé­ment évo­lué et les opé­ra­teurs ont, au­jourd’hui, de­vant eux , un gou­ver­ne­ment stable et jouis­sant de la confiance du par­le­ment.» « Nous sa­vons d’ores et dé­jà que plu­sieurs ac­cords se­ront si­gnés lors de cette Con­fé­rence pour le fi­nan­ce­ment de pro­jets et la réa­li­sa­tion de di­verses opé­ra­tions d’in­ves­tis­se­ment» a-t-il conclu.

• 140 pro­jets d’une va­leur de 68 mil­liards de di­nars se­ront pré­sen­tés aux 2000 par­ti­ci­pants ve­nus des quatre coins du monde

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.