«Deux émi­grés» à Ibn Ra­chiq

Le Temps (Tunisia) - - ARTS & CULTURE -

L’his­toire des « Deux émi­grés » se dé­roule le soir du nou­vel An. Par­ta­geant une mi­sé­rable chambre d’un vieil im­meuble dans un pays eu­ro­péen, deux émi­grés, le 1er in­tel­lec­tuel et le 2eme ou­vrier, Ri­bezz Mo­ha­med et Co­rane Ne­meq, se trouvent co­lo­ca­taires, par obli­ga­tion fi­nan­cière. Pré­sen­tée mar­di 22 no­vembre à Ibn Ra­chiq en langue Kurde et sous ti­trage arabe, « Les deux émi­grés » est une pièce ira­kienne mise en scène par Fadhel EL Jeff.

L’in­tel­lec­tuel a été obli­gé de quit­ter son pays pour des rai­sons po­li­tiques, il rêve d’écrire la vie dans son pays, sa per­cep­tion des choses dans un livre. Quant à l’ou­vrier, il a tout lais­sé der­rière lui parce qu’il sou­haite ga­gner mieux sa vie pour pou­voir of­frir à sa femme et son en­fant une vie meilleure. Il sou­haite cons­truire une belle mai­son, avoir un toit pour vivre di­gne­ment.

Le soir alors que tout le monde s’ap­prête à ac­cueillir le nou­vel An dans la joie, les deux im­mi­grés ne res­sentent que le pes­si­misme et la dé­cep­tion. Ils n’ont que des rêves bri­sés et des dés­illu­sions d’un pas­sé dou­lou­reux. Te­nant compte du dé­pha­sage in­tel­lec­tuel, des que­relles éclatent de temps à autre, dé­voi­lant des per­cep­tions dif­fé­rentes de la vie mais des rêves en com­mun : vivre dans un monde meilleur, vivre di­gne­ment et dans le res­pect.

Le pu­blic de cette pièce était un peu spé­cial, les élèves du ly­cée tech­nique de Ra­dès qui sont ve­nus nom­breux ac­com­pa­gnés de leurs pro­fes­seurs.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.