Etat d'alerte face aux feux de fo­rêt

Le Temps (Tunisia) - - MONDE -

Des di­zaines de mil­liers d'ha­bi­tants de Haï­fa ont re­çu ordre d'éva­cuer la ville hier, en rai­son des in­cen­dies qui ont at­teint le coeur de l'ag­glo­mé­ra­tion.

Les feux, ali­men­tés par une sé­che­resse ex­cep­tion­nelle et un vent d'est, me­nacent éga­le­ment d'autres ré­gions comme la Cis­jor­da­nie oc­cu­pée. Les flammes ont ga­gné les quar­tiers cen­traux de la ville du nord d'is­raël, qui compte 300.000 ha­bi­tants.

Les écoles et uni­ver­si­tés sont en cours d'éva­cua­tion, les au­to­ri­tés pé­ni­ten­tiaires se pré­parent à trans­fé­rer les dé­te­nus de deux pri­sons et des pa­tients d'un hô­pi­tal gé­ria­trique ont été dé­pla­cés.

Le maire de Haï­fa, s'est dit in­quiet pour sa ville. "Chaque quar­tier est si­tué au mi­lieu des fo­rêts et même si nous en sommes fiers, c'est un pro­blème au­jourd'hui", a-t-il dé­cla­ré sur la deuxième chaîne is­raé­lienne. "Il y a quatre foyers d'incendie ma­jeurs pour le mo­ment."

De nom­breuses ha­bi­ta­tions ont été en­dom­ma­gées ou dé­truites par les in­cen­dies qui ba­laient le centre et le nord d'is­raël de­puis plu­sieurs jours mais au­cun dé­cès ni bles­sé grave n'a été si­gna­lé jus­qu'ici.

Le mi­nistre is­raé­lien de la Sé­cu­ri­té in­té­rieure, Gi­lad Er­dan, a af­fir­mé à la ra­dio mi­li­taire que près de la moi­tié des in­cen­dies étaient vo­lon­taires mais la po­lice a dit n'avoir à ce stade au­cun élé­ment pro­bant pour confir­mer cette hy­po­thèse.

Quatre per­sonnes in­ter­pel­lées mer­cre­di car soup­çon­nées d'avoir dé­clen­ché un incendie près d’al Qods ont été re­lâ­chées faute de preuves.

Mer­cre­di, le Pre­mier mi­nistre Ben­ja­min Ne­ta­nya­hu avait évo­qué des causes "na­tu­relles et non na­tu­relles" pour ex­pli­quer l'ori­gine de ces feux de fo­rêt.

La Grèce, Chypre, la Croa­tie, la Tur­quie et la Rus­sie ont of­fert leur aide pour com­battre les in­cen­dies.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.