2 points au comp­teur, 3 buts mar­qués, 11 concé­dés A quand le dé­clic ?

Le Temps (Tunisia) - - SPORTS -

La der­nière vic­toire des " Agh­la­bides" re­monte à un cer­tain 12/6/2016 cor­res­pon­dant à la l'ul­time jour­née de l'exer­cice écou­lé de­vant L'ESM ( 1-2) à Met­laoui même SVP fai­sant suite à une ma­gis­trale dé­mons­tra­tion de force à la mai­son contre L'ASM (3-1) ! Une fin de sai­son sur les cha­peaux des roues ou­vrant lar­ge­ment la porte pour le tout Kai­rouan à la béa­ti­tude, aux es­poirs les plus fous voire à la pré­somp­tion quant à un ave­nir des plus pro­met­teurs pour la " Cha­bi­ba".

L'amer désen­chan­te­ment Vint alors cette nou­velle for­mule de deux poules que d'au­cuns en ville pre­naient pour une ba­nale bal­lade de san­té, une simple for­ma­li­té à ac­com­plir avant d'ac­cé­der au play-off en fai­sant par­tie d'au­to­ri­té du trio de tête. Er­reur mo­nu­men­tale et cin­glant dé­men­ti avec cette cas­cade de dé­con­ve­nues me­nant le club tout droit vers l'abime au terme de la pre­mière phase : Cinq dé­faites, deux pa­ri­tés, trois pe­tits buts mar­qués pour ...pas moins de 11 concé­dés avec à l'ar­ri­vée deux mal­heu­reux points dans l'es­car­celle sur les 14 pos­sibles et une in­fa­mante der­nière place à la clé. Le dé­part de Pas­cal Ja­nin: La bourde

de trop de Be­la­khal L'on a tous en mé­moire comment sous la hou­lette de Pas­cal Ja­nin, la "Cha­bi­ba" est par­ve­nue à ali­gner pas moins de cinq vic­toires de rang que soit à la mai­son ou en dé­pla­ce­ment et sans concé­der le moindre but dans l'af­faire. Passe pour la dé­ci­sion uni­la­té­rale et in­ex­pli­cable prise "ca­va­liè­re­ment" par Mou­rad Be­la­khal de li­bé­rer les Mo­ha­med Aoui­chaoui et Hay­them Layou­ni vers L'ESS et qui am­pu­ta le club de ses plus re­dou­tables forces de frappe. Mais quand il s’im­mis­ça dans les choix tech­niques som­mant Pas­cal Ja­nin de mettre au re­pos les fleu­rons du groupe contre L'ESS à Sousse pour mieux les ex­ploi­ter une se­maine après à la mai­son contre L'EST, il com­mit à notre sens ce jour là l'ir­ré­pa­rable avec re­fus du Fran­çais d'ob­tem­pé­rer et mise de la clé sous la porte de sa part. Un dé­part sy­no­nyme se­lon la convic­tion gé­né­rale du dé­but de la des­cente aux en­fers. Et les dé­boires ac­cu­mu­lés cette sai­son re­montent in­du­bi­ta­ble­ment à cette gran­dis­sime er­reur de trop du pré­sident Kai­roua­nais, car le club ne se­rait ja­mais des­cen­du aus­si bas si d'aven­ture le Fran­çais était res­té aux com­mandes.

Que faire? Le mal étant fait, in­utile donc de conti­nuer à se la­men­ter à pleu­rer dans les chau­mières. Un re­tour in­fer­nal at­tend le groupe avec quatre pé­rilleux dé­pla­ce­ments à Bi­zerte, Sousse, Si­di Bou­zid et Ben Guer­dane. Et même les clients à re­ce­voir au Ali Zouaoui : L'US Ta­taouine, le CSS et L'ESZ ne sont pas com­modes et ai­sé­ment ma­niables. Les choses étant ce qu'elles sont, tous les ef­forts de tous les Kai­roua­nais doivent être conju­gués pour boos­ter les joueurs et les sé­cu­ri­ser en leur re­mon­tant un mo­ral chan­ce­lant, dans les chaus­settes. Echap­per à la hui­tième place sy­no­nyme de re­lé­ga­tion au­to­ma­tique re­lève de la res­pon­sa­bi­li­té et de l'apa­nage de tous. Les mé­cènes de la ville doivent mettre la mains lour­de­ment dans la poche pour mo­ti­ver les gar­çons avec des primes sub­stan­tielles sous la douche. Le staff tech­nique doit trou­ver la stra­té­gie juste pour per­mettre aux siens d'en­gran­ger les points dans toutes les pro­chaines sor­ties sans ex­cep­tion au­cune.

Mo­ha­med Sah­bi RAMMAH

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.