«Pas d’autre choix, que la vic­toire !»

Am­mar Souayah con­cer­nant le match de de­main à Ga­bès :

Le Temps (Tunisia) - - Sports - Ra­fik BEN AR­FA

L’es­pé­rance ST met, cet après­mi­di, le cap sur Ga­bès à bord d’un vol spé­cial. Dé­col­lage à 17h00 soit deux heures après l’ul­time séance d’en­traî­ne­ment de l’équipe. Ce se­ra le deuxième dé­pla­ce­ment d’af­fi­lée des « Sang et Or » après ce­lui de Mét­laoui. Sui­vra quelques jours plus tard un troi­sième, à Sfax, mer­cre­di pro­chain en pré­vi­sion du match contre Ba­dr El Aïn dans le cadre des sei­zièmes de fi­nale de la coupe de Tu­ni­sie. Un vis-à-vis qui force le

res­pect L’es­pé­rance ST re­trouve, donc, la ville de Ga­bès un mois après sa pa­ri­té de la 5ème jour­née contre l’autre équipe ga­bé­sienne en l’oc­cur­rence l’ave­nir. Mais, cette fois-ci, avec la ferme in­ten­tion de ra­me­ner trois points lui per­met­tant de main­te­nir l’écart qui la sé­pare du Club Afri­cain tout en pre­nant ses dis­tances sur son ad­ver­saire sta­diste. Un match que Am­mar Souayah qua­li­fie d’in­si­dieux dans la me­sure où les joueurs de Las­saad Dri­di n’ont connu qu’un seul re­vers de­vant jus­te­ment l’équipe de Bab Soui­ka au match al­ler : «Notre tâche se­ra loin d’être de tout re­pos car ve­nant après un dif­fi­cile dé­pla­ce­ment à Mét­laoui di­manche der­nier. Le Stade Ga­bé­sien est une équipe qui tra­verse une bonne pé­riode, une équipe qui force le res­pect et dont toutes les com­po­santes sont en train de ga­gner en ex­pé­rience. Main­te­nant, il ne nous reste plus qu’à te­nir compte de ces consi­dé­ra­tions et de ren­trer à Tu­nis avec une vic­toire en poche ». Un Am­mar Souayah vi­si­ble­ment confiant en ses joueurs et sur­tout dans la ges­tion du cours de la ren­contre par le biais du dis­po­si­tif qu’il met­tra en place.

La concur­rence reste om­ni­pré­sente L’en­traî­neur « sang et or » n’a pas été par ailleurs clair sur la com­po­si­tion de la for­ma­tion qui se­ra ali­gnée d’en­trée en jeu. Il y a certes des joueurs qui res­tent in­con­tour­nables à l’ins­tar de Ch. Dhaou­di et Mbar­ki en dé­fense, F. Sas­si, Chaa­la­li et Bguir à l’entre jeu, Khé­nis­si en at­taque. Sauf que d’autres res­tent en bal­lo­tage dans la me­sure où leurs pres­ta­tions sont en­core plus ou moins convain­cantes : «Je prends l’exemple de Zaa­bia a-t-il ré­agi à une in­ter­ro­ga­tion in­hé­rente au joueur li­byen, il a été ali­gné du­rant une par­tie du match de di­manche der­nier à Mét­laoui. Sa pres­ta­tion n’a pas été mau­vaise mais il lui reste à amé­lio­rer une condi­tion phy­sique qui n’est pas au top. Il fi­ni­ra sû­re­ment par s’adap­ter à son nou­vel en­vi­ron­ne­ment. Voir Zaa­bia évo­luer aux cô­tés de Khé­nis­si tout le long d’une ren­contre ? L’ex­pé­rience pour­rait être ten­tée dans le court terme.»

Am­mar Souayah n’a pas été ca­té­go­rique con­cer­nant les autres postes à pour­voir mais il était plus que per­sua­dé que l’es­pé­rance re­ga­gne­ra la ca­pi­tale avec les trois points de la vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.