Le football an­glais tra­verse sa "plus grande crise"

Le Temps (Tunisia) - - Sports -

Joueurs agres­sés sexuel­le­ment

Ra­re­ment avare en scan­dales, le football an­glais connaît cer­tai­ne­ment « la plus grande crise dont je puisse me rap­pe­ler », a dé­cla­ré Greg Clarke, le pré­sident de la fédération an­glaise. Il faut dire que les ré­vé­la­tions d’une ving­taine de joueurs ont fait l’ef­fet d’une bombe de l’autre cô­té de la Manche. Ces jeunes foot­bal­leurs ont dé­cla­ré avoir été vic­times d’agres­sions sexuelles dans leur en­fance, dé­non­çant l’an­cien édu­ca­teur Bar­ry Ben­nell. De­puis les an­nées 1970, il a of­fi­cié dans les clubs de Crewe Alexan­dra, Man­ches­ter Ci­ty et Stoke Ci­ty.

Suite à ces ac­cu­sa­tions, la po­lice a ou­vert cinq en­quêtes dis­tinctes. De son cô­té, la FA a lan­cé une en­quête in­terne afin de dé­ter­mi­ner les in­for­ma­tions en sa pos­ses­sion au mo­ment des faits pré­su­més. Ré­cem­ment, un jour­na­liste a af­fir­mé qu’un rap­port de 2005 lis­tant près de 250 vic­times étaient entre les mains de la FA. Alors que la FA est soup­çon­née d’avoir cou­vert ces af­faires, Greg Clarke a confié être dans l’in­cer­ti­tude la plus to­tale. « Je ne sais pas… Je ne sais vrai­ment pas. » Tou­te­fois, il a assuré que si tel avait été le cas dans le pas­sé, les temps avaient chan­gé et qu’il fe­rait tout pour faire écla­ter la vé­ri­té. « Je crois qu’ins­ti­tu­tion­nel­le­ment, toutes les or­ga­ni­sa­tions dans le pas­sé avaient ten­dance à se pro­té­ger en res­tant si­len­cieuse et en fer­mant les rangs. C’est to­ta­le­ment in­ap­pro­prié et in­ac­cep­table au­jourd’hui. » Trois fois condam­né à plu­sieurs an­nées de pri­son pour dif­fé­rents crimes sexuels sur mi­neurs, Bar­ry Ben­nell a été hos­pi­ta­li­sé lun­di après ce qui semble être une ten­ta­tive de sui­cide.

Bar­ry Ben­nell

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.