Al­modó­var sème la zi­za­nie

Le Temps (Tunisia) - - Arts & Culture -

Le pré­sident de la 70e édi­tion re­fuse d'of­frir la Palme d'or à un film non dis­tri­bué en salle. Les ju­rés Will Smith et Agnès Jaoui pro­testent.

Avec ses deux films sé­lec­tion­nés en com­pé­ti­tion of­fi­cielle, Net­flix nous offre le feuille­ton de la Croi­sette. Ra­pide rap­pel des faits : le co­réen Ok­ja de Bong Joon-hoet l'amé­ri­cain The Meye­ro­witz Sto­ries de Noah Baum­bach, deux films dis­tri­bués sous la ban­nière de la pla­te­forme, ont dé­clen­ché de vio­lents dé­bats au sein de l'in­dus­trie du ci­né­ma fran­çais. Un film ne sor­tant pas en salle, et dont la dif­fu­sion est ex­clu­sive aux réseaux du pro­duc­teur, peut-il re­ce­voir la palme d'or ? Ce se­rait une pre­mière his­to­rique. Une dis­rup­tion ar­tis­tique, éco­no­mique et so­cié­tale qui, se­lon Pe­dro Al­modó­var, n'est pas près d'ar­ri­ver. Pas sous sa hou­lette, du moins ! Le pré­sident du ju­ry de la 70e édi­tion du Fes­ti­val de Cannes, jus­te­ment char­gé de dé­cer­ner la ré­com­pense tant convoi­tée, n'a pas hé­si­té à ma­ni­fes­ter sa fer­vente so­li­da­ri­té aux salles obs­cures.

Je ne crois pas que la Palme d'or ou n'im­porte quel autre prix de­vrait être dé­cer­né à un film qui ne se­ra pas vu sur un grand écran.

C'est au cours de la tra­di­tion­nelle con­fé­rence de presse du ju­ry que le réa­li­sa­teur es­pa­gnol a fait sa­voir son res­sen­ti. Une jour­na­liste lui de­mande s'il pré­fé­re­rait "être dif­fu­sé dans 180 pays par Net­flix ou dans des salles de ci­né­ma ». Une pro­vo­ca­tion à la­quelle le ci­néaste ré­pond « les deux », avant de lire un com­mu­ni­qué au mes­sage plu­tôt bru­tal, qu'il avait soi­gneu­se­ment pré­pa­ré : « Je ne crois pas que la Palme d'or ou n'im­porte quel autre prix de­vrait être dé­cer­né à un film qui ne se­ra pas vu sur un grand écran. » Au­tant dire que l'homme s'at­ten­dait ce que le su­jet ar­rive sur le ta­pis. Une po­si­tion ra­di­cale qui di­vise le ju­ry

Le réa­li­sa­teur s'est tout de même sen­ti obli­gé de dire qu'il n'était pas un conser­va­teur tech­no­phobe : « Ça ne veut pas dire que je suis al­ler­gique aux nou­velles tech­no­lo­giques, mais, tant que je se­rai vi­vant, je me bat­trai en fa­veur du pou­voir d'hyp­nose du grand écran sur les spec­ta­teurs. » Des pro­pos qui tranchent et af­firment une prise de po­si­tion ra­di­cale pas for­cé­ment par­ta­gée par ses ca­ma­rades du ju­ry. Si l'ac­trice et réa­li­sa­trice fran­çaise Agnès Jaoui est d'ac­cord sur le prin­cipe, elle tient ce­pen­dant à lui ap­por­ter quelques nuances. « Il se­rait com­plè­te­ment ab­surde de pé­na­li­ser ces grands réa­li­sa­teurs qu'on au­ra la chance, nous, de voir sur grand écran comme il est com­plè­te­ment ab­surde de pen­ser que les autres spec­ta­teurs ne pour­ront pas (les voir au ci­né­ma, NDLR). Il y a des so­lu­tions à trou­ver. » L'ac­teur hol­ly­woo­dien Will Smith, membre du ju­ry, a quant à lui pris la dé­fense pleine et en­tière du géant du strea­ming. Père de trois en­fants de 16 à 24 ans, dont deux dé­jà évo­luent dans le monde du ci­né­ma (Ja­den et, dans une moindre me­sure, Willow), le co­mé­dien af­firme que conci­lier vi­sion­nage tra­di­tion­nel en salle et strea­ming est com­pa­tible et sans dan­ger. « Dans ma fa­mille, Net­flix n'a eu au­cune in­ci­dence sur notre fré­quen­ta­tion des salles, ça n'a au­cun ef­fet sur les films qu'ils (mes en­fants) vont voir. Au contraire, ils re­gardent des films qu'ils n'au­raient pas vus au­tre­ment. Net­flix a élar­gi leur com­pré­hen­sion ci­né­ma­to­gra­phique glo­bale. » Un dis­cours qui prend un sens tout par­ti­cu­lier quand on sait que le pro­chain film de Will Smith, Bright, se­ra pro­duit par… la­dite pla­te­forme qui fait tant po­lé­mique. Si le ju­ry de pro­fes­sion­nels n'a cer­tai­ne­ment pas ter­mi­né de s'échar­per, une ques­tion de­meure : Al­modó­var vient-il d'ex­clure d'en­trée de jeu Bong Joon-ho et Noah Baum­bach de la com­pé­ti­tion ? La suite au pro­chain épi­sode.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.