Les dé­pu­tés de Ni­daa Tounes dé­noncent une "cam­pagne ten­dan­cieuse"

ARP- Cor­rup­tion

Le Temps (Tunisia) - - Proximite -

Le groupe par­le­men­taire de Ni­daa Tounes réuni lun­di soir à l'as­sem­blée des re­pré­sen­tants du peuple (ARP) a dé­non­cé fer­me­ment la "cam­pagne ten­dan­cieuse s'éver­tuant à ex­ploi­ter les ré­centes ar­res­ta­tions pour nuire à l'image de plu­sieurs dé­pu­tés du par­ti".

Une ré­ac­tion qui in­ter­vient à la suite de l'ar­res­ta­tion de l'homme d'affaires Cha­fik Jer­raya pour "at­teinte à la sû­re­té de l'etat". Plu­sieurs dé­pu­tés du bloc par­le­men­taire de Ni­daa Tounes sont accusés d'avoir des liens avec l'homme d'affaires.

Réuni en pré­sence du di­rec­teur exé­cu­tif du par­ti, Ha­fedh Caïd Es­seb­si, le bloc de Ni­daa Tounes a an­non­cé dans un com­mu­ni­qué l'in­ten­tion d'in­ten­ter des pro­cès pour "dé­voi­ler les com­man­di­taires et les exé­cu­tants de cette cam­pagne sus­pecte".

"Ce sont là des ten­ta­tives qui re­courent à la ca­lom­nie et qui re­posent sur un cal­cul er­ro­né dans le des­sein de nuire à Ni­daa Tounes et à son rôle im­por­tant sur la scène po­li­tique. Le but est de pré­pa­rer quelques scé­na­rios dont l'en­ga­ge­ment en­vers la tran­si­tion dé­mo­cra­tique en Tu­ni­sie est des plus dou­teux", a-t-il cri­ti­qué.

Le groupe a éga­le­ment an­non­cé la dé­ci­sion de pré­sen­ter une ini­tia­tive lé­gis­la­tive com­plète sur la lutte contre la cor­rup­tion et la ga­ran­tie de la transparence dans les do­maines po­li­tique et ci­vil et concer­nant les mé­ca­nismes de fi­nan­ce­ment et de ges­tion.

Le groupe par­le­men­taire a ré­af­firme l'en­ga­ge­ment à sou­te­nir tous les ef­forts de lutte contre la cor­rup­tion confor­mé­ment au Do­cu­ment de Car­thage et aux orien­ta­tions du gou­ver­ne­ment d'union na­tio­nale ini­tié par le pré­sident Caïd Es­seb­si et par­rai­né par Ni­daa Tounes en ac­cord avec ses prin­ci­paux par­te­naires po­li­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.