La créa­tion d’un par­quet eu­ro­péen en­té­ri­né

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Les mi­nistres de la Jus­tice de l’union eu­ro­péenne ont en­té­ri­né dé­fi­ni­ti­ve­ment hier la créa­tion d’un par­quet eu­ro­péen, au­quel par­ti­ci­pe­ront 20 Etats membres, dont la France et l’al­le­magne. Cette nou­velle ins­tance, à la­quelle le Par­le­ment eu­ro­péen a don­né son feu vert le 5 oc­tobre, ne se­ra dans un pre­mier temps com­pé­tente que pour les in­frac­tions por­tant at­teinte aux in­té­rêts fi­nan­ciers de l’union eu­ro­péenne (fraudes à la TVA à l’échelle de L’UE, dé­tour­ne­ments de sub­ven­tions, cor­rup­tion de fonc­tion­naires eu­ro­péens ...). Dans son dis­cours sur l’eu­rope, le 26 sep­tembre, Em­ma­nuel Ma­cron, a sou­hai­té l’ins­ti­tu­tion d’un par­quet eu­ro­péen com­pé­tent dans la lutte contre la cri­mi­na­li­té or­ga­ni­sée et le ter­ro­risme.

Le mi­nis­tère fran­çais de la Jus­tice n’en a pas moins sa­lué une «avan­cée consi­dé­rable» et fait va­loir que la com­pé­tence de la nou­velle ins­tance «pour­ra être éten­due à l’ave­nir à la lutte contre le ter­ro­risme et la cri­mi­na­li­té or­ga­ni­sée».

Cette nou­velle ins­ti­tu­tion ju­di­ciaire au­ra son siège à Luxem­bourg, comme la Cour de jus­tice eu­ro­péenne, et à sa tête un chef de par­quet as­sis­té de deux ad­joints. Elle com­men­ce­ra à fonc­tion­ner à la fin de l’an­née 2020. Elle se­ra com­po­sée d’un pro­cu­reur par Etat et de plu­sieurs pro­cu­reurs eu­ro­péens dé­lé­gués dans cha­cun d’eux, char­gés de la conduite des en­quêtes.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.