Azou­lay ou Khat­tab ?

Le Temps (Tunisia) - - La Une -

Eléc­tion du nou­veau DG de l’unes­co

Trois can­di­dats, dont la Fran­çaise Au­drey Azou­lay, étaient en lice hier pour prendre la tête de l’unes­co et di­ri­ger une ins­ti­tu­tion en proie aux luttes in­tes­tines et en­core af­fai­blie au len­de­main du dé­part-sur­prise des Etats-unis et d’is­raël. Ces deux pays ont cla­qué la porte de l’ins­ti­tu­tion jeu­di en ac­cu­sant l’or­ga­ni­sa­tion onu­sienne ba­sée à Pa­ris de dis­cri­mi­na­tion an­ti-is­raé­lienne. La per­son­na­li­té qui suc­cé­de­ra à la Bul­gare Iri­na Bo­ko­va pour di­ri­ger l’or­ga­ni­sa­tion des Na­tions unies pour l’édu­ca­tion, la science et la culture au­ra pour pre­mière tâche de res­tau­rer l’au­to­ri­té d’une ins­ti­tu­tion de­ve­nue peu au­dible en de­hors de son clas­se­ment des sites re­mar­quables au pa­tri­moine mon­dial. Après quatre jours de vote à bul­le­tins se­crets, l’an­cien mi­nistre de la Culture du Qa­tar, Ha­mad ben Ab­de­la­ziz al Kaoua­ri, s’est qua­li­fié jeu­di pour le tour fi­nal qui a lieu hier soir. Il se­ra op­po­sé soit à Au­drey Azou­lay, soit à l’égyp­tienne Mou­chi­ra Khat­tab, une di­plo­mate qui a aus­si été mi­nistre de la Fa­mille et de la po­pu­la­tion, qui se­ront dé­par­ta­gées ven­dre­di par un vote des 58 membres du con­seil exé­cu­tif de l’unes­co. Si les deux can­di­dates de­vaient ar­ri­ver ex-ae­quo, elles se­ront ti­rés à la courte paille.

Re­vers ma­jeur

«L’unes­co a plus que ja­mais be­soin d’un pro­jet dans le­quel tous les Etats membres puissent se re­trou­ver, qui ré­ta­blisse la confiance et dé­passe les cli­vages po­li­tiques au seul ser­vice des mis­sions es­sen­tielles de l’unes­co», a dé­cla­ré jeu­di soir la porte-pa­role du mi­nis­tère fran­çais des Af­faires étran­gères, Agnès Ro­ma­tet-es­pagne. «C’est ce pro­jet que la France porte au­jourd’hui, à tra­vers la can­di­da­ture de Mme Au­drey Azou­lay,» a-t-elle ajou­té. Si l’unes­co est sur­tout connue pour la pro­tec­tion des sites consi­dé­rés comme fai­sant par­tie du pa­tri­moine com­mun de l’hu­ma­ni­té, l’es­sen­tiel de son bud­get est consa­cré à des pro­grammes d’édu­ca­tion. A cet égard, le re­trait des Etats-unis, qui contri­buent à un cin­quième de son bud­get, est un re­vers ma­jeur pour l’or­ga­ni­sa­tion pa­ri­sienne. «Mal­heu­reu­se­ment, ce lieu est de­ve­nu po­li­ti­sé, ce qui a dis­cré­di­té le tra­vail de l’unes­co re­la­ti­ve­ment à son man­dat. C’est de­ve­nu un lieu où s’ex­priment des po­si­tions an­tiis­raé­liennes, et, mal­heu­reu­se­ment, nous pre­nons la dé­ci­sion de nous re­ti­rer de l’unes­co à ce stade», a ex­plique le char­gé d’af­faires amé­ri­cain à l’unes­co, Ch­ris He­ga­dorn. La com­pé­ti­tion pour la di­rec­tion gé­né­rale est éga­le­ment le mi­roir des ri­va­li­tés entre le Qa­tar et l’egypte. Ce der­nier pays, a, avec d’autres pays arabes me­nés par l’ara­bie saou­dite, rom­pu ses re­la­tions di­plo­ma­tiques avec Do­ha, ac­cu­sant le pou­voir qa­ta­ri de sou­te­nir les groupes is­la­mistes fon­da­men­ta­listes, ce que ce der­nier dé­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.