Pluies tor­ren­tielles et oueds en fu­rie à Bé­ni Khal­led et Men­zel Bou­zel­fa

In­tem­pé­ries au Cap Bon

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE - Ka­mel BOUAOUINA

C’est dé­ci­dé­ment la sai­son de la pluie et des inon­da­tions à Bé­ni Khal­led, Men­zel Bou­zal­fa, Mi­da, Men­zel Horr et Na­beul. Il a plu hier 58 mil­li­mètres à Men­zel Bou­zal­fa, 50 mm à Bé­ni Kha­led et 13mm à Na­beul. Ce qui a don­né lieu à des désa­gré­ments et pour­rait éven­tuel­le­ment cau­ser des dé­gâts aux cul­tures. A Mi­da et Men­zel Horr, les eaux de pluie qui ont stag­né, faute d'éva­cua­tion, se sont in­fil­trées dans les vieilles mai­sons dont les ha­bi­tants ont dû faire ap­pel aux ser­vices de la Pro­tec­tion ci­vile pour leur por­ter aide et as­sis­tance.

C’est dé­ci­dé­ment la sai­son de la pluie et des inon­da­tions à Bé­ni Khal­led, Men­zel Bou­zal­fa, Mi­da, Men­zel Horr et Na­beul. Il a plu hier 58 mil­li­mètres à Men­zel Bou­zal­fa, 50 mm à Bé­ni Kha­led et 13mm à Na­beul. Ce qui a don­né lieu à des désa­gré­ments et pour­rait éven­tuel­le­ment cau­ser des dé­gâts aux cul­tures. A Mi­da et Men­zel Horr, les eaux de pluie qui ont stag­né, faute d'éva­cua­tion, se sont in­fil­trées dans les vieilles mai­sons dont les ha­bi­tants ont dû faire ap­pel aux ser­vices de la Pro­tec­tion ci­vile pour leur por­ter aide et as­sis­tance. Ca­mions, mo­to­pompes et autres en­gins ont été né­ces­saires pour éva­cuer l'eau ; les agents de la Pro­tec­tion ci­vile sol­li­ci­tés de toutes parts ré­pondent à tous les ap­pels et font de leur mieux pour ai­der la po­pu­la­tion. A Bé­ni Khal­led, la si­tua­tion est iden­tique, l'eau a en­tiè­re­ment inon­dé les ruelles et contraint les pié­tons à se dé­chaus­ser et re­trous­ser leurs pan­ta­lons pour pou­voir pas­ser. Les ava­loirs, obs­trués par les dé­tri­tus et les or­dures mé­na­gères, fonc­tionnent par à-coups, éva­cuant dif­fi­ci­le­ment ces quan­ti­tés im­pres­sion­nantes d'eau de pluie qui se sont ac­cu­mu­lées du­rant la ma­ti­née. Comme à leur ha­bi­tude, les ha­bi­tants s'en­traident et la so­li­da­ri­té joue son rôle pour af­fron­ter, en­core une fois, la si­tua­tion, tout en es­pé­rant que celle-ci s'amé­lio­re­ra. Au plus fort de la tour­mente, les agents de la pro­tec­tion ci­vile ont évi­té le pire à une voi­ture ayant à son bord deux femmes coin­cées qui s’était en­ga­gée sur une route inon­dée près de l’oued Si­di Tou­mi.

Les éta­blis­se­ments sco­laires ont fer­mé leurs portes à par­tir de 10h00. A Ta­kels­sa, la si­tua­tion n’est guère meilleure.. Les uni­tés de la pro­tec­tion ci­vile sont in­ter­ve­nues pour as­sis­ter les usa­gers de la route et éva­cuer les flaques d’eau et la boue dans cer­tains quar­tiers.

A Na­beul, dans les rues, les ruelles et places pu­bliques, de vé­ri­tables lacs se sont for­més, em­pê­chant toute cir­cu­la­tion au­to­mo­bile et par­fois même pié­tonne. L’ab­sence d’ava­loirs pour l’éva­cua­tion des eaux plu­viales au ni­veau de plu­sieurs en­droits de la ville, semble être à l’ori­gine de la stag­na­tion des eaux.

L’oued Sou­hil à Na­beul, le cours d’eau, le plus im­por­tant dans la ré­gion, est en­tré en crue avec l’aug­men­ta­tion de son dé­bit d’eau. Les tor­rents ont char­rié des dé­tri­tus qui se sont amon­ce­lés sur ses ri­vages et ses berges. La crue a éga­le­ment ap­por­té de nou­velles al­lu­vions consti­tuées de ga­lets et de couches de sable et de boue. Le co­mi­té ré­gio­nal de lutte contre les ca­tas­trophes na­tu­relles s'est réuni au siège du gou­ver­no­rat de Na­beul après les fortes pluies et a fait le tour des pré­cau­tions à prendre et des aides à ap­por­ter aux ré­gions inon­dées.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.