Dix-neuf in­cul­pés dans l'en­quête sur des matches tru­qués !

Le cham­pion­nat belge sé­rieu­se­ment dis­cré­di­té

Le Temps (Tunisia) - - LA UNE -

- La jus­tice belge a in­cul­pé jeu­di et ven­dre­di 19 per­sonnes, dont deux ar­bitres, des agents de joueurs et l'en­traî­neur du Club Bruges, soup­çon­nées de fraudes ou d'avoir tru­qué des matches du cham­pion­nat de foot­ball belge, rap­porte l'agence Reu­teurs. Ces in­cul­pa­tions font suite à une vaste en­quête sur de pos­sibles ren­contres ar­ran­gées et d'éven­tuelles mal­ver­sa­tions fi­nan­cières liées à des trans­ferts de joueurs. Au to­tal, 29 per­sonnes avaient été in­ter­pel­lées mer­cre­di et jeu­di.

Dix d'entre elles ont été li­bé­rées, les autres ont été in­cul­pées, no­tam­ment pour par­ti­ci­pa­tion à une or­ga­ni­sa­tion cri­mi­nelle, blan­chi­ment d'ar­gent ou cor­rup­tion, a pré­ci­sé le par­quet fé­dé­ral.

Par­mi les dix in­cul­pés, neuf res­tent en dé­ten­tion, no­tam­ment les agents de joueurs De­jan Velj­ko­vic et Mo­gi Bayat, ain­si que l'ar­bitre Bart Ver­ten­ten.

Ivan Le­ko, l'en­traî­neur croate du Club Bruges, a re­trou­vé la li­ber­té mais a été in­cul­pé de blan­chi­ment d'ar­gent. Par­mi les autres in­cul­pés fi­gurent des res­pon­sables du FC Ma­lines et de Waas­land-be­ve­ren, deux clubs qui se sont af­fron­tés en mars der­nier lors de la der­nière jour­née de la sai­son, un match qui pour­rait avoir été tru­qué.

Trois mois après la de­mi-fi­nale de Coupe du monde per­due par l'équipe na­tio­nale de Bel­gique contre la France, ce scan­dale fait la "une" des mé­dias belges. L'an­cien ca­pi­taine des "Diables rouges", Vincent Kom­pa­ny, a dit à la chaîne VTM ne pas être sur­pris par ces ré­vé­la­tions.

"Le lien est étroit avec les pra­tiques en vi­gueur dans les mi­lieux du tra­fic d'êtres hu­mains, de drogue ou dans la pros­ti­tu­tion. (...) Il y a beau­coup de gens bien in­ten­tion­nés mais aus­si de mau­vaises per­sonnes qui tournent au­tour du foot", a dit le joueur de Man­ches­ter Ci­ty.

Les in­cul­pa­tions sont in­ter­ve­nues après 44 per­qui­si­tions me­nées mer­cre­di à tra­vers la Bel­gique.

Pen­dant ces opé­ra­tions, me­nées par 184 po­li­ciers, di­vers ob­jets ont été sai­sis, dont des montres de luxe, des bi­joux et de l'ar­gent li­quide, in­dique le com­mu­ni­qué du par­quet fé­dé­ral.

"Des boîtes vides ayant conte­nu des montres de luxe d'une va­leur to­tale de 8 mil­lions d'eu­ros ont éga­le­ment été trou­vées", ajou­tet-il.

Treize autres per­qui­si­tions ont pa­ral­lè­le­ment été me­nées en France, au Luxem­bourg, à Chypre, au Mon­té­né­gro, en Ser­bie et en Ma­cé­doine. Quatre per­sonnes ont été ar­rê­tées hors de Bel­gique et la jus­tice belge a de­man­dé l'ex­tra­di­tion de deux d'entre elles.

L'en­quête, di­ri­gée par un juge d'ins­truc­tion du Lim­bourg, a dé­bu­té fin 2017 à la suite d'un rap­port de l'uni­té des fraudes spor­tives de la po­lice fé­dé­rale belge sur des pré­somp­tions de "tran­sac­tions fi­nan­cières sus­pectes" entre clubs, avec com­mis­sions oc­cultes por­tant sur les trans­ferts et les sa­laires de joueurs et d'en­traî­neurs. La Ligue Ju­pi­ler, le nom of­fi­ciel de la pre­mière di­vi­sion belge, est un vi­vier ma­jeur pour les grands cham­pion­nats eu­ro­péens.

Le­ko, en­traî­neur du Club Bruges

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.