Me­sures pour lut­ter contre la fraude aux exa­mens

Le Temps (Tunisia) - - PROXIMITE - Par Mond­her Afi Cher­cheur en so­cio­lo­gie

La tri­che­rie aux exa­mens est de­ve­nue un phé­no­mène ré­pan­du qui se ré­pète à chaque exa­men sco­laire : ce sont les mé­thodes tra­di­tion­nelles que les dé­par­te­ments res­pon­sables ont pu com­battre, mais ce que le mi­nis­tère tu­ni­sien de l'édu­ca­tion tente de contrô­ler, c'est de tri­cher aux exa­mens via les ap­pa­reils nu­mé­riques.

L'école tu­ni­sienne a vé­cu un scan­dale aux exa­mens du bac­ca­lau­réat en juin 2012, après que cer­tains élèves ont uti­li­sé les té­lé­phones in­tel­li­gents et la tech­no­lo­gie de troi­sième gé­né­ra­tion pour tri­cher dans le pre­mier in­ci­dent après avoir fui les su­jets d'exa­men et ré­so­lu les ques­tions pro­po­sées di­rec­te­ment via les pages de ré­seau­tage so­cial. Le Mi­nis­tère de l'édu­ca­tion et les au­to­ri­tés com­pé­tentes ont ou­vert une en­quête sur cette af­faire, qui a per­mis d'iden­ti­fier les per­sonnes im­pli­quées.

Afin d'évi­ter la ré­pé­ti­tion de tri­che­ries, le mi­nis­tère de l'edu­ca­tion a pris di­verses me­sures pour ai­der à la réus­site des exa­mens sans fraude : il vise à aler­ter tous les élèves ins­crits au bac­ca­lau­réat et leurs pa­rents sur la gra­vi­té de la fraude et les consé­quences de sanc­tions sé­vères. En conclu­sion, le re­cru­te­ment des forces de sé­cu­ri­té na­tio­nales et du mi­nis­tère des Tech­no­lo­gies de l'in­for­ma­tion et de l'éco­no­mie nu­mé­rique dans des réunions fer­mées, dans le­quel des me­sures de sé­cu­ri­té pré­ven­tives sont prises, y com­pris la mise en place de dis­po­si­tifs de brouillage pour.

Mal­gré la mise en place de nou­velles dis­po­si­tions sé­cu­ri­taires et pé­da­go­giques pour pas­ser les exa­mens du bac­ca­lau­réat cette an­née, dans le contexte du main­tien de la cré­di­bi­li­té du cer­ti­fi­cat, l'ob­ses­sion de la tri­che­rie et des fuites conti­nue à éclip­ser les cir­cons­tances de cet exa­men im­por­tant.

Cer­tains pro­fes­seurs ren­contrent plu­sieurs obs­tacles et pro­blèmes pen­dant les jours d’exa­men : cer­tains ont plu­sieurs té­lé­phones in­tel­li­gents, ce qui né­ces­site du temps et des ef­forts pour fouiller les élèves et les em­pê­cher d'uti­li­ser ces ap­pa­reils dans les salles d'exa­men avant de prendre des me­sures pu­ni­tives.

Il existe des mé­thodes très so­phis­ti­quées uti­li­sées en fraude, comme les sty­los, les lu­nettes et même les len­tilles de contact in­tel­li­gentes par Blue­tooth, et il y en a qui ont re­cours aux opé­ra­tions d'im­plan­ta­tion de Blue­tooth, alors que d'autres can­di­dats cachent ces dis­po­si­tifs dans les vê­te­ments.

En ce qui concerne la pos­si­bi­li­té de fuite de ques­tions dans ces exa­mens, à tra­vers «Fa­ce­book» est très peu pro­bable en rai­son de la pro­fon­deur des pro­cé­dures uti­li­sées

par le mi­nis­tère de l'édu­ca­tion.

Les imams de toutes les mos­quées peuvent lan­cer une vaste cam­pagne pour lut­ter contre la fraude au bac­ca­lau­réat afin de main­te­nir la cré­di­bi­li­té de l'exa­men et per­mettre aux élèves qui sont di­li­gents de pas­ser leurs exa­mens dans de bonnes condi­tions.

Le mi­nis­tère de l'édu­ca­tion peut éga­le­ment lan­cer une cam­pagne à tra­vers des sites de ré­seaux so­ciaux et à tra­vers des émis­sions de ra­dio et de té­lé­vi­sion.

La fraude aux exa­mens sco­laires est l'un des pro­blèmes les plus graves de l'édu­ca­tion sco­laire et af­fecte la vie de l'ap­pre­nant et de la com­mu­nau­té, la tri­che­rie aux exa­mens est un cercle vi­cieux de cor­rup­tion, dé­bute aux exa­mens et se pour­suit à toutes les étapes de la vie. La fraude aux exa­mens sco­laires est l'un des pro­blèmes les plus graves de l'édu­ca­tion sco­laire et af­fecte la vie de l'ap­pre­nant et de la com­mu­nau­té, la tri­che­rie aux exa­mens est un cercle vi­cieux de cor­rup­tion, dé­bute aux exa­mens et se pour­suit à toutes les étapes de la vie.

La fraude peut être con­si­dé­ré comme un phé­no­mène sé­rieux et le com­por­te­ment est hon­teux et a une va­rié­té de formes. Ce phé­no­mène ne se li­mite pas à une cer­taine étape, mais à tous les stades de l'édu­ca­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.