Mo­bi­li­sa­tion des moyens pour évi­ter le pire

Fuites de pé­trole au large de Bi­zerte

Le Temps (Tunisia) - - SOCIETE -

Peu d’in­for­ma­tions cir­culent concer­nant les fuites du pé­trole au large de Bi­zerte, avec la mise en cause de la So­cié­té tu­ni­sienne des in­dus­tries du raf­fi­nage (STIR), ce qui prouve, sin né­ces­saire et en­core une fois, que les Tu­ni­siens ont per­du le sens de la res­pon­sa­bi­li­té et que le pays est en train de vivre dans une si­tua­tion de grande pa­gaille, sur­tout en l’ab­sence de la red­di­tion des comptes et de l’im­pu­ni­té de res­pon­sables de pa­reilles ca­tas­trophes qui conti­nuent à opé­rer en toute im­pu­ni­té. La com­mis­sion ré­gio­nale de lutte contre la pol­lu­tion ma­ri­time à Bi­zerte, s’est réunie, au dé­but de la se­maine écou­lée et a pris un train de me­sures sup­plé­men­taires et ur­gentes pour at­té­nuer les re­tom­bées des fuites jeu­di de pé­trole au ter­mi­nal pé­tro­lier de Zar­zou­na re­le­vant de la STIR. Tou­te­fois, au­cune in­for­ma­tion n’a fil­tré concer­nant l’ef­fi­ca­ci­té de ces me­sures, ni sur les ré­sul­tats ob­te­nus

Au cours de cette réunion pré­si­dée par le gou­ver­neur de Bi­zerte et pré­sident de la com­mis­sion, Mo­ha­med Goui­der, en pré­sence de re­pré­sen­tants de cadres et ser­vices tech­nique et d'ex­perts, ain­si que des re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile et de la presse, il a été conve­nu d'as­sai­nir la zone de la plage de Si­di Sa­lem et les autres plages et zones tou­chées par les fuites.

Il a été dé­ci­dé d'autre part de char­ger les ser­vices de la STIR d'ache­ver le pom­page des li­quides pé­tro­liers du ter­mi­nal pé­tro­lier avant mer­cre­di pro­chain pour évi­ter les re­tom­bées no­cifs en rai­son des pos­sibles chan­ge­ments cli­ma­tiques.

La STIR a été ap­pe­lé éga­le­ment à exé­cu­ter une opé­ra­tion de net­toyage to­tale de tous les as­pects de pol­lu­tion ayant tou­ché les zones ro­cheuses tout au long du port et autres zones en re­cou­rant aux équi­pe­ments de la so­cié­té ou une autre en­tre­prise, avec l'ap­pui des ser­vices et struc­tures tech­niques lo­caux et ré­gio­naux.

D'autre part, des ex­perts de l'ins­ti­tut Na­tio­nal des Sciences et Tech­no­lo­gies de la Mer ont été char­gés d'ef­fec­tuer des vi­sites d'ins­pec­tion des zones si­tuées à proxi­mi­té des fuites pour iden­ti­fier l'in­ci­dent et éva­luer les in­ter­ven­tions me­nées. Le gou­ver­neur de Bi­zerte a sou­li­gné lors de cette réunion que les tra­vaux de la com­mis­sion ré­gio­nale de lutte contre la pol­lu­tion ma­rine res­te­ront ou­vertes jus­qu'à l'éli­mi­na­tion de tous les dé­chets et sources de pol­lu­tion, sa­luant la mo­bi­li­sa­tion ré­gio­nale, cen­trale et lo­cale of­fi­cielles et de la so­cié­té ci­vile qui a per­mis de li­mi­ter les ef­fets de cet in­ci­dent.

"Les au­to­ri­tés lo­cales ne lé­si­ne­ront pas sur leurs ef­forts pour ré­ta­blir la si­tua­tion et éle­ver le ni­veau de pré­pa­ra­tion", a-t-il ajou­té. Pour sa part, le PDG de la STIR, Sa­loua Sghaier a fait sa­voir que son ad­mi­nis­tra­tion s'est en­ga­gée à mettre en vi­gueur toutes les re­com­man­da­tions de la com­mis­sion et reste ou­verte aux pro­po­si­tions de la so­cié­té ci­vile. Elle mis l'ac­cent à cet égard sur la place de la STIR dans la stra­té­gie de l'etat en ma­tière d'éner­gie en la do­tant d'un pro­gramme d'in­ves­tis­se­ment de­puis 2016 de l’ordre de 250 mil­lions de di­nars pour conso­li­der les uni­tés ins­tal­lées dans la raf­fi­ne­rie. Les re­pré­sen­tants de la so­cié­té ci­vile ont mis l'ac­cent de leur cô­té sur les as­su­rances à don­ner par la STIR pour ne plus voir se pro­duire de tel ac­ci­dent, la conso­li­da­tion des liens avec son en­vi­ron­ne­ment so­cié­tal, l’éla­bo­ra­tion d’études sur les ef­fets sur l'en­vi­ron­ne­ment de telles ca­tas­trophes et leurs re­tom­bées sur les ac­ti­vi­tés des pé­cheurs et le sec­teur de la pêche en gé­né­ral. La com­mis­sion ré­gio­nale avait te­nu ven­dre­di der­nier une pre­mière réunion d'ur­gence, rap­pelle-t-on. Au pre­mier rang de ces me­sures l'en­ga­ge­ment de la STIR et de l'of­fice de la ma­rine mar­chande et des ports d'ajou­ter des bar­rières flot­tantes au ni­veau du bas­sin por­tuaire et à proxi­mi­té des bar­rières ro­cheuses pour cer­ner les poches pol­luantes qui se sont in­fil­trées hors des bar­rages flot­tants ins­tal­lés jeu­di. Pa­ral­lè­le­ment, il a été dé­ci­dé d'ac­cé­lé­rer le pro­ces­sus d'as­pi­ra­tion des hy­dro­car­bures à l'in­té­rieur du bas­sin aqua­tique du ter­mi­nal pé­tro­lier con­si­dé­ré comme étant le prin­ci­pal point de fuite par la STIR.

Il a été éga­le­ment conve­nu de for­mer un co­mi­té élar­gi com­pre­nant l'of­fice de la ma­rine mar­chande et des ports, la STIR, l'agence na­tio­nale de pro­tec­tion de l'en­vi­ron­ne­ment et la mu­ni­ci­pa­li­té de Bi­zerte, afin de trou­ver des so­lu­tions pra­tiques et ur­gentes pour conte­nir l'éten­due du pé­trole à l'en­trée du port de plai­sance et em­pê­cher, ain­si, toute fuite sup­plé­men­taire en di­rec­tion du vieux port de Bi­zerte ou au large.

La STIR s'est éga­le­ment en­ga­gée à exé­cu­ter une opé­ra­tion de net­toyage to­tale de tous les as­pects de pol­lu­tion ayant tou­ché les zones ro­cheuses et les rives du ca­nal et les brise-vagues.

Par ailleurs, le char­gé de mis­sion a sein du ca­bi­net du mi­nis­tère des af­faires lo­cales et de l'en­vi­ron­ne­ment, Ha­bib Ben Mous­sa, a pré­ci­sé que la com­mis­sion a de­man­dé à la STIR de com­men­cer im­mé­dia­te­ment à le­ver les ma­té­riaux conta­mi­nés, no­tam­ment les algues, et de les je­ter, dans un pre­mier temps, dans un en­droit qu'ils ont choi­si et ce, après avoir iso­lé la sur­face de l'en­droit en ques­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Tunisia

© PressReader. All rights reserved.