HUIT se­maines POUR AP­PRENDRE LA Pleine conscience

Ba­sé sur la mé­di­ta­tion en pleine conscience, le pro­gramme MBSR a été spé­cia­le­ment conçu pour évin­cer le stress et culti­ver clar­té, paix et bien­veillance.

Esprit Yoga HS - - SOMMAIRE - Par Lau­rence Pin­sard

Lau­rence Pin­sard a tes­té le pro­gramme pour la ré­duc­tion du stress

S’ar­rê­ter et ob­ser­ver, les yeux fer­més, ce qui se passe en soi (sa propre res­pi­ra­tion, ses sen­sa­tions cor­po­relles, le flot in­ces­sant des pen­sées) et au­tour de soi (sons, odeurs…). Seu­le­ment ob­ser­ver, sans ju­ger, sans at­tendre quoi que ce soit, sans rien em­pê­cher d’ar­ri­ver à son es­prit, mais aus­si sans s’accrocher à ce qui s’y passe. C’est tout. C’est simple ». C’est ain­si que Ch­ris­tophe An­dré dé­fi­nit la mé­di­ta­tion de pleine conscience dans un ar­ticle pu­blié dans

Cer­veau & Psy­cho en 2010. Ins­pi­rée de la mé­di­ta­tion boud­dhiste, la pleine conscience est l’at­ten­tion por­tée à l’ex­pé­rience vé­cue et éprou­vée, en ac­cep­tant ce qui se pré­sente, sans ju­ge­ment et sans at­tente.

Car la mé­di­ta­tion n’est fi­na­le­ment rien d’autre qu’un en­traî­ne­ment de l’es­prit qui dé­ve­loppe une pré­sence éveillée. La pleine conscience consiste, à tra­vers dif­fé­rentes tech­niques, à ou­vrir au maxi­mum le champ at­ten­tion­nel. de­ve­nir ob­ser­va­teur. Ob­ser­ver sans ju­ger,

sans contrô­ler ni orien­ter. On peut pra­ti­quer de ma­nière for­melle : as­sis sur une chaise ou sur un cous­sin de mé­di­ta­tion, mais aus­si dans dif­fé­rentes si­tua­tions de la vie quo­ti­dienne comme le re­pas, la vais­selle, la douche… Tout peut de­ve­nir pré­texte à re­ve­nir dans l’ins­tant, com­plè­te­ment at­ten­tif. Pour cer­tains, l’at­ti­tude est « in­née » mais quand elle ne l’est pas, elle peut se culti­ver.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.