Notre in­vi­tée Ju­lie Fer­rier

« Un bon plat a le don de m’émou­voir »

Vie Pratique Gourmand - - SOMMAIRE - Par Ni­cole Ré­al

L’hu­mo­riste-ac­trice Ju­lie Fer­rier est aus­si une gas­tro­nome dou­blée d’un vrai cor­don-bleu. Elle nous livre quelques confi­dences sur ses pré­fé­rences cô­té cui­sine. Com­ment ai­mez-vous cui­si­ner vos plats?

À la va­peur ou avec de l’huile d’olive. Comme j’adore faire les courses, je choi­sis le plat et sa pré­pa­ra­tion en fonc­tion de mes en­vies. En fait, les gens n’ima­ginent pas que je prends un plai­sir fou à cui­si­ner. Je ne vé­hi­cule pas l’image d’une femme qui aime se po­ser et prendre son temps der­rière les four­neaux.

Qui vous a ap­pris à cui­si­ner?

J’ai com­men­cé par ap­prendre toute seule comme une grande avant de m’ins­crire, il y a 15 ans, à un stage bio axé sur les aro­mates. J’ai dé­cou­vert com­ment, sans au­cun in­gré­dient chi­mique, on peut vrai­ment don­ner du goût à ses plats. Ce stage m’a fait prendre conscience de la ma­gie de la cui­sine.

Pou­vez-vous cui­si­ner un plat pour vous seule ?

Ah oui ! Je n’ai au­cun pro­blème à dé­gus­ter toute seule mes plats !

Vous avez long­temps pra­ti­qué la danse. Cette ac­ti­vi­té a-t-elle in­fluen­cé votre ré­gime ali­men­taire?

Plus jeune, comme je dan­sais cinq heures par jour, à l’exemple des spor­tifs, j’avais be­soin de plats très ca­lo­riques et, pour sou­te­nir l’ef­fort, je man­geais comme quatre. À l’époque, je n’avais pas be­soin de faire at­ten­tion à ma sil­houette, ce qui n’est plus le cas, car, dé­sor­mais, je suis obli­gée de sur­veiller la ba­lance.

Lé­gumes ou viande, que pré­fé­rez­vous cui­si­ner?

Hon­nê­te­ment, j’aime tout. Mes spé­cia­li­tés sont les sa­lades, la tarte au ci­tron, le cur­ry, le pou­let. En guise d’en-cas, j’aime me pré­pa­rer des tar­tines avec du pain sans glu­ten.

Ai­mez-vous man­ger au res­tau­rant?

J’adore ! Je me sou­viens que, plus jeune, dès que j’avais un peu de fric, mon mec et moi par­tions faire la tour­née des res­tau­rants. Un bon plat a le don de m’émou­voir.

Quel est le plat de votre en­fance ?

Ma ma­de­leine de Proust en sa­lé, ce sont les en­dives au jam­bon de ma mère, et en su­cré, le gâ­teau aux noix de Gre­noble. Je n’ai ja­mais ou­blié les moules à la ma­ri­nière de ma grand-mère, qui était nor­mande.

Dé­sor­mais, que faites-vous pour gar­der la ligne ?

Comme j’ai re­mar­qué que le vin rouge me fait af­freu­se­ment gros­sir et que je di­gère le pain avec de grandes dif­fi­cul­tés, j’en li­mite for­te­ment ma consom­ma­tion.

Quels sont les pays dont vous ap­pré­ciez la gas­tro­no­mie ?

J’ai une grande pas­sion pour la Thaï­lande et l’Inde. La gas­tro­no­mie orien­tale, qui est à la fois sa­lée et épi­cée, me rend dingue !

RÉMYGRANDROQUES2018

En no­vembre, France 3 dif­fuse le té­lé­film «La ré­volte des in­no­cents », avec Ju­lie Fer­rier dans le rôle prin­ci­pal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.