faites une pause

Aidez votre cer­veau à quit­ter la voie ra­pide

Esprit Yoga HS - - MÉDITATION - Par Ky­ra Bo­bi­net

95 % de notre com­por­te­ment fonc­tionne en mode au­to­ma­tique, via ce que j’ap­pelle le « cer­veau ra­pide ». C’est parce que des ré­seaux neu­ro­naux sou­tiennent toutes nos ha­bi­tudes, réduisant les mil­lions d’ap­ports sen­so­riels par se­conde à quelques rac­cour­cis maî­tri­sables pour que nous puis­sions fonc­tion­ner dans ce monde de fous ! Ces si­gnaux cé­ré­braux par dé­faut sont si ef­fi­caces, qu’ils nous font sou­vent re­tom­ber dans de vieilles ha­bi­tudes par au­to­ma­tisme, mal­gré nous.

La pleine conscience est l’op­po­sé de ce pro­ces­sus : c’est le « cer­veau lent ». Il laisse la place aux ac­tions in­ten­tion­nelles, à la vo­lon­té et aux dé­ci­sions. Mais ce­la re­quiert de la pra­tique. Plus nous ac­ti­vons le cer­veau lent, plus il de­vient fort. Chaque fois que nous fai­sons quelque chose de dé­li­bé­ré et de nou­veau, nous sti­mu­lons la plas­ti­ci­té neu­ro­nale, nous ac­ti­vons la ma­tière grise.

Com­ment pou­vons-nous donc ac­ti­ver cette conscience au bon mo­ment ? C’est là que la no­tion de « mo­dèles com­por­te­men­taux » in­ter­vient. C’est une fa­çon de pla­cer le cer­veau lent dans le siège du conduc­teur. Il y a deux ma­nières de le faire : d’abord, ra­len­tir le cer­veau ra­pide en pla­çant des obs­tacles sur sa route et en­suite, éli­mi­ner les obs­tacles sur le che­min du cer­veau lent pour qu’il puisse ga­gner en contrôle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.