20 Minutes (Lyon) : 2020-10-05

DIX NEWS : 9 : 9

DIX NEWS

Publi-communiqué ENFANTS : APPRENEZ-LEUR À MANGER MIEUX ET BOUGER PLUS Avec un peu plus d’1 enfant sur 6 en situation de surpoids ou d’obésité(1), il est urgent d’apprendre aux enfants à prendre soin de leur santé en associant activité physique et alimentati­on équilibrée. Bouger... Oui, mais pourquoi ? Bouger plus : c’est l’un des messages-clés diffusés par les autorités de santé pour prévenir le risque de surcharge pondérale. Mais les bienfaits de l’activité physique ne se limitent pas à la régulation du poids ; gage de bon sommeil, être actif contribue également à la bonne croissance, améliore la concentrat­ion, fait progresser les capacités d’apprentiss­age et favorise les interactio­ns sociales de l’enfant(2). Sport, jeux, marche à pied... l’essentiel est de rester actif Pour que votre enfant reste en bonne santé, il est important qu’il bouge au moins 3 heures par jour avant 5 ans, et 1 heure par jour jusqu’à ses 17 ans ; et surtout qu’il passe le moins de temps possible devant les écrans (1 heure maximum entre 5 et 6 ans, et 2 heures après). Vous pouvez l’inscrire à une activité sportive qui lui plaît et adaptée à son âge (danse, karaté, sports collectifs...). Mais aussi encourager une activité physique sous d’autres formes à travers les sorties en famille (balades, vélos, etc.), les jeux entre copains (ballons, raquette, cache-cache, chat perché, etc.) ou encore les déplacemen­ts à pied plutôt qu’en voiture quand c’est possible. Les bases d’un repas équilibré D et B et autres oligo-éléments comme le zinc ou l’iode. Lait, yaourt, fromage blanc, petits-suisses, fromages... faites-lui découvrir la richesse des saveurs qu’offrent les produits laitiers. L’éducation au goût favorise l’équilibre alimentair­e. Bien manger pour votre enfant, c’est adopter une alimentati­on variée et équilibrée. Concrèteme­nt, cela signifie lui faire manger de tout dès le plus jeune âge, mais en quantités adaptées à ses besoins. Au menu, privilégie­z et faites-lui découvrir les fruits, légumes, féculents complets de préférence, les poissons, etc. Et limitez les produits sucrés (les biscuits, les boissons sucrées) mais aussi salés (les gâteaux apéritifs) et gras (la charcuteri­e). 17% des enfants de 6 à 17 ans en surpoids, dont 4% d’obèses(1) Un petit déjeuner de champion ! Des bonnes habitudes alimentair­es dès l’enfance Pain (aux céréales ou semi-complet de préférence) ou pain au lait ou céréales peu sucrées + produit laitier + fruit (entier plutôt qu’en jus), sans oublier la boisson pour se réhydrater après une nuit de jeûne, constituen­t le petit-déjeuner idéal pour faire le plein d’énergie et rester concentré toute la matinée. En alimentati­on comme ailleurs, les bonnes habitudes s’acquièrent dès l’enfance. Un rythme alimentair­e basé sur 3 repas par jour, on peut y ajouter le goûter si l’enfant a faim pour éviter le grignotage déséquilib­ré. Servez des portions adaptées à l’âge de votre bambin, pas trop et suffisamme­nt pour qu’il n’ait pas faim en dehors des repas. En revanche, ne le forcez pas à finir son assiette. Et habituez-le à manger au calme, hors de portée des écrans (télévision, smartphone, tablette). Les produits laitiers, aimés par les enfants Les produits laitiers sont naturellem­ent sources de protéines et une bonne source de calcium. Le calcium contribue au maintien d’une ossature normale et les protéines contribuen­t à augmenter la masse musculaire. Les produits laitiers contiennen­t également des vitamines (1) Etude ESTEBAN 2014-2016 – Chapitre corpulence : stabilisat­ion du surpoids et de l’obésité chez l’enfant et l’adulte. (2) Mangerboug­er.fr https://mangerboug­er.fr/Bouger-plus/Pourquoi-bouger Le contenu de cette campagne de promotion reflète uniquement la position de l’auteur et relève de sa seule responsabi­lité. La Commission européenne et l’Agence exécutive pour les consommate­urs, la santé, l’agricultur­e et l’alimentati­on (CHAFEA) déclinent toute responsabi­lité quant à toute utilisatio­n qui pourrait être faite des informatio­ns qui y figurent.